Bilan touristique de l’été 2021 en Occitanie

Une saison touristique positive en Occitanie

Le Comité régional du tourisme et des loisirs a présenté le 9 septembre dernier, un bilan très positif de la saison estivale 2021. Les chiffres se révèlent même meilleurs qu’avant la crise…

Alors que la saison estivale se termine, les chiffres sont particulièrement positifs pour la destination Occitanie Sud de France « qui a su encore plus que l’année dernière, tirer son épingle du jeu dans un marché fortement concurrentiel et réaliser globalement une excellente saison estivale » se félicite Vincent Garel, président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie.

L’Occitanie, destination préférée des français

En 2020, déjà, l’Occitanie avait été la destination préférée des Français pendant l’été. La tendance se confirme une fois encore, cette année. « La région est restée une région attractive, la première destination des Français sur le territoire national » souligne Muriel Abadie, vice-présidente chargée du tourisme à la région Occitanie.
Grâce à ses atouts patrimoniaux et de plein air, mais également aux nombreuses mesures mises en place  par le Comité Régional du Tourisme et la Région Occitanie, « notre territoire a su attirer en nombre les touristes, à commencer par ses propres habitants qui l’ont plébiscité. Cette forte affluence conforte le leadership de l’Occitanie sur les clientèles françaises et le nouveau positionnement stratégique du CRTL, davantage orienté vers la clientèle touristique de proximité et des excursionnistes, amateurs de loisirs à la journée » affirme Vincent Garel.

Un rebond du littoral

Si la Région garde sa première place, « cette fois-ci, ce sont tous ses départements qui en profitent, et pas seulement la montagne et la campagne, comme en 2020 » précise le président du CRTL.
L’été 2020 avait en effet connu une affluence record en zones de montagne et campagne, avec une très forte progression notamment pour la Lozère. L’été 2021 voit, lui, un rééquilibrage des territoires au profit du  littoral méditerranéen (+11%), qui retrouve son niveau de 2019. « Sur le littoral, la fréquentation est à la hauteur de 2019, année-étalon de l’avant crise sanitaire. Sur cette destination, nous avons également récupéré près de 70% des étrangers que nous avions perdus en 2020 » remarque-t-il.

Cette année le littoral est fortement privilégié (près de 4 séjours sur 10), suivi par la campagne (30% des séjours).

Nouvelle fréquentation des métropoles

Bilan positif également du côté des métropoles, notamment pour Montpellier qui affiche une fréquentation en hausse de +12%. « Les deux métropoles de la région connaissent, elles aussi, un regain de visites même si Toulouse est encore à la peine. Seule ombre au tableau, la ville de Lourdes, plombée par les retombées de la crise sanitaire et le difficile retour des pèlerins étrangers, peine à retrouver une fréquentation à la hauteur des années passées » observe le président du CRTL. 

11% de nuitées touristiques en plus par rapport à 2019

Outre le retour des étrangers, l’embellie estivale se mesure également au nombre de nuitées touristiques. Or, celles-ci sont hausse de 11% par rapport à 2019 pour la même période, et de 9% par rapport à 2020, avec 5,9 millions de nuitées supplémentaires. Les pics de fréquentation ont été notamment atteints, comme chaque année, à l’occasion du 14 juillet, du 15 août et du passage du Tour de France dans notre région.
L’hôtellerie de plein air a battu des records de réservations au mois d’août (17 156), grâce à une très forte demande française, souvent pour des arrivées dans les 7 jours. Les gîtes de France, qui gèrent 7 000 hébergements labellisés en Occitanie (soit 1,4 million de nuitées), enregistrent également des taux d’occupation au-dessus de 90% pour les 3 semaines du cœur de l’été. Et ce, pour tous les types de destination : mer, montagne, campagne.
L’hôtellerie n’a pas encore retrouvé sa “vitesse de croisière”, mais progresse cependant avec 67% de taux d’occupation dans les villes (source MKG). Quant au marché du locatif, la fréquentation des plateformes a également augmenté significativement (+20%).

71 millions de nuitées (contre 64 en 2019) ont été enregistrées en Occitanie.

L’Occitanie, championne des résidences secondaires

Particularité occitane : le poids des hébergements non-marchands dans notre région. D’après une enquête menée récemment par le Comité régional du tourisme, « 70 % des habitants d’Occitanie hébergent des parents ou des amis pendant les vacances. Les derniers confinements ont aussi vu revenir de nombreux Français dans leurs résidences secondaires » indique Vincent Garel.
Avec 510 000 résidences secondaires, l’Occitanie est la championne des régions françaises dans ce domaine.

Une arrière-saison « prometteuse »

Malgré cette belle fréquentation d’été, « nous n’avons pas encore retrouvé les niveaux de 2019 », explique Vincent Garel, président du Comité régional du Tourisme. L’année 2021 reste effectivement encore en retrait (-13%) en termes de nuitées touristiques par rapport à 2019.
« Certes, nous n’avons pas complètement récupéré le retard du printemps, lié aux contraintes sanitaires, mais nous avons de grands espoirs pour l’arrière-saison » confie le président du CRTL.
L’arrière-saison s’annonce en effet « prometteuse » acquiesce Dominique Thillet, directeur de l’observatoire du tourisme régional. 50% des prestataires estiment avoir un niveau de réservations stable ou en hausse par rapport à septembre 2020. Mais il reste un paramètre difficilement prévisible : la météo. « C’est un élément majeur » explique Dominique Thillet, « parce qu’à cette période-là, il s’agit de réservation de dernière minute, voire de dernière seconde, donc l’élément météorologique est essentiel ». 
Les prochains mois seront donc tout aussi déterminants, « mais la dynamique est bien lancée » souligne Muriel Abadie.

Soutenir l’œnotourisme

La représentante de la Région rappelle d’ailleurs  que « 170 millions d’euros ont été mobilisés pour accompagner les acteurs du tourisme, et 51 millions ont permis de soutenir les entreprises, soit 876 dossiers ». L’œnotourisme n’est pas en reste, « et fait partie de la feuille de route du CRTL, qui mise principalement sur un tourisme de proximité et de territoire. Ce secteur est donc une véritable priorité pour la prochaine mandature. Cela devrait se traduire notamment par la signature de contrats de filières d’ici la fin de l’année » conclut Muriel Abadie.

Troisième filière régionale, le tourisme génère 100 000 emplois et 15,9 milliards d’euros de consommation touristique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici