L’œnotourisme, un véritable levier économique pour la région Occitanie !

Virginie Rozière, présidente du Comité régional du tourisme — Photo © CRT
Virginie Rozière, présidente du Comité régional du tourisme

La région Occitanie a dévoilé dernièrement un plan de développement de la filière touristique régionale. Retour sur les actions mises en place avec Virginie Rozière, présidente du comité régional du tourisme.

Quelle politique la Région développe-t-elle pour promouvoir la destination touristique Occitanie ?

L’Occitanie est une région très récente et est devenue une nouvelle destination. Il est donc nécessaire d’installer cette nouvelle identité dans les esprits. Pour cela nous mettons en place des actions de promotions ciblées sur les médias classiques nationaux : presse, télévision, radio. Nous nous adressons également à la clientèle étrangère par le biais de relais d’opinion, de salons, de tour-opérateurs, et au travers de la presse spécialisée.  Et puis nous sommes en train de développer une stratégie numérique sans précédent, en nous appuyant sur des éditorialistes et ambassadeurs de l’identité régionale. Ces actions de promotion et de communication correspondent à un budget global de 4,5 millions d’euros.

Quelles sont les ambitions de la région à travers celle-ci ?

Le marché des destinations touristiques mondial est aujourd’hui volatil et soumis à une véritable concurrence. Dans ce contexte il est essentiel de rester dynamique et attractif pour gagner et conserver une clientèle particulièrement exigeante. Pour l’heure, l’Occitanie arrive en onzième position et envisage d’ici 2021 de se glisser dans le top 10 des destinations européennes en gagnant notamment plus de 4 millions de nuitées. Mais ce qui compte aussi c’est que notre développement touristique soit équilibré et bénéfique à tout le territoire. Nous avons besoin d’indicatifs quantitatifs mais nous visons surtout un positionnement qualitatif.

Quels sont les leviers dont vous disposez pour atteindre ces objectifs ?

Pour être attractifs d’un point de vue touristique, nous avons besoin que les habitants de la région s’approprient les projets et contribuent à la qualité de l’accueil et au rayonnement de la destination Occitanie. Il s’agit là d’un gage de pérennité et d’efficacité. Un autre levier à intégrer est l’œnotourisme. C’est d’ailleurs un enjeu fort de la filière. L’œnotourisme fait en effet le lien entre les pratiques culturelles, les paysages, ou encore le patrimoine et la gastronomie sans oublier l’aspect historique. Il est donc un réel atout pour nos territoires et contribue à la construction et au rayonnement de l’identité touristique de l’Occitanie.

Quels sont les moyens mis en œuvre pour développer l’œnotourisme dans la région ?

Nous nous appuyons sur les réseaux de proximité que sont les chambres d’agriculture pour sensibiliser et former les viticulteurs à l’œnotourisme afin qu’ils soient les véritables ambassadeurs de la destination œnotouristique Occitanie. Nous travaillons également avec  les relais territoriaux que sont les conseils départementaux, pour structurer l’offre au travers notamment de la labellisation  « Vignobles et Découvertes ».  En parallèle nous avons mis en place un Observatoire économique pour l’œnotourisme afin de pouvoir documenter les freins mais surtout les attentes et les orientations à prendre.

Quelles sont les attentes en termes de retombées économiques ?

La clientèle œnotouristique est une clientèle moins volatile, plus fidèle mais également au pouvoir d’achat plus élevé. En outre la clientèle d’Europe du Nord, de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne ainsi que la clientèle britannique sont particulièrement sensibles aux prestations liées à l’œnotourisme. C’est aussi le cas de la clientèle japonaise, qui apprécie particulièrement l’art de vivre et la qualité des produits d’Occitanie. Or ces touristes étrangers, s’ils sont satisfaits, vont eux-mêmes contribuer à positionner la région Occitanie comme une véritable destination œnotouristique, au même titre que l’Alsace, la Bourgogne, la Vallée de la Loire ou encore la Champagne. On voit donc que l’œnotourisme est un axe de développement économique avec un rayonnement international fort.

 

Présentation du CRT
Issu de la fusion des comités régionaux du tourisme du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, ainsi que de la Fédération régionale des offices de tourisme et syndicats d’initiative de MidiPyrénées,  le CRT a pour mission essentielle de promouvoir la destination régionale en accompagnant le développement d’une politique d’innovation et de qualité sur l’ensemble du territoire.
À retrouver sur le site Internet : www.tourisme-occitanie.com

Logo de la Région Occitanie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici