Millésime Bio : les vins bios à l’honneur à Montpellier !

Patrick Guiraud, président de Sudvinbio, présente le Salon Millésime Bio
Patrick Guiraud, président de Sudvinbio, présente le Salon Millésime Bio — Photo © Sudvinbio

Rendez-vous incontournable des acteurs du vin Bio, le salon Millésime Bio revient à Montpellier pour sa 25e édition, qui aura lieu au Parc des Expositions du 29 au 31 janvier 2018. Entrevue avec Patrick Guiraud, président de Sudvinbio.

Millésime Bio, c’est le rendez-vous incontournable pour les acteurs du vin bio. Organisé par l’association inter-professionnelle Sudvinbio, ce salon réservé aux professionnels revient cette année sur Montpellier, au cœur de la région Occitanie. « Un territoire classé premier vignoble bio de France par sa surface, avec plus de 24 000 hectares » précise Patrick Guiraud, Président de Sudvinbio.
Cette année, 1 000 exposants venus de 15 pays feront déguster leurs vins et découvrir le nouveau millésime aux metteurs en marché (détaillants bio, cavistes, restaurateurs, grandes surfaces) venus de tous horizons. Véritable vitrine de la filière, le salon attire de plus en plus d’étrangers (28 % des visiteurs en 2017, et environ 20 % des exposants). « Il représente également 40 % de l’offre nationale de vin bio » remarque Patrick Guiraud.

Une prise de conscience générale

Un intérêt grandissant des professionnels et une diversité des produits présentés qui s’explique, selon Patrick Guiraud, par « l’engouement des consommateurs, qui privilégient de plus en plus la production qualitative aux productions intensives. Il y a désormais une véritable prise de conscience des consommateurs. Aujourd’hui, ils souhaitent avoir des garanties pour leur hygiène et leur sécurité alimentaire mais ils ont également compris l’impact de leur consommation sur l’environnement. L’achat de produits bio est devenu un acte militant ».
Selon les derniers chiffres du Baromètre Agence BIO / CSA, près de 9 français sur 10 (89 %) ont consommé des produits bio en 2017, près de 7 sur 10 (69 %) disent en consommer régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois, et 15 % tous les jours !
Pour répondre à une demande toujours plus importante, les producteurs se mettent en ordre de marche. « En 2005, la progression de la consommation de vin bio était de l’ordre de 2 % par an. Aujourd’hui cette même consommation augmente chaque année de 15 à 20 % » explique Patrick Guiraud. Pour lui, « il est donc essentiel d’encourager la reconversion, car produire bio coûte en moyenne 40 % plus cher qu’une production conventionnelle ».
En France, la viticulture biologique représente à ce jour seulement 9 % du vignoble français. « Tout reste encore à faire, même si la région Occitanie continue de donner l’exemple. En 2005, seuls 5 000 hectares des surfaces viticoles languedociennes étaient cultivées en bio, cette surface a plus que quadruplé en dix ans » se félicite le Président de Sudvinbio.

Promoteur de la viticulture biologique depuis 1991
L’association interprofessionnelle Sudvinbio a vu le jour en 1991 à l’initiative des vignerons du Languedoc-Roussillon, pratiquant cette forme d’agriculture. Elle est aujourd’hui reconnue par l’ensemble des professionnels et pouvoirs publics comme une association active et dynamique qui a largement contribué à la notoriété des vins biologiques d’Occitanie et d’ailleurs. Sudvinbio conduit des actions de recherche et développement, conseil, promotion-communication et défense des intérêts de ses membres.
Par mail : contact@sudvinbio.com – Par téléphone : 04 99 06 08 41

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici