AOC Languedoc – Grés de Montpellier

Les vignes et le vignoble des Grés de Montpellier — Photo © Syndicat des Grés de Montpellier
Les vignes et le vignoble des Grés de Montpellier

Le territoire des Grés de Montpellier regroupe les vignobles de l’agglomération montpelliéraine et de ses alentours. Découverte d’une appellation en devenir, hors norme…

La plus grande des dénominations AOC Languedoc

Le territoire des Grés de Montpellier s’étend sur les pourtours de la ville de Montpellier. Il est limité par la vallée de l’Hérault à l’ouest, par la région du Pic Saint-Loup au nord, par la vallée du Vidourle à l’est et par le littoral au sud. « La dénomination des Grés de Montpellier s’étend sur 46 communes, de Montagnac jusqu’à Lunel. C’est la plus grande des dénominations AOC Languedoc, avec une superficie de 12 000 hectares, dont 1 000 peuvent revendiquer l’AOC Grés-de-Montpellier » explique Olivier Durand, président du syndicat de l’AOC Grés de Montpellier.

Un terroir sous influence maritime

Outre sa dimension atypique, l’autre particularité de la dénomination des Grés de Montpellier, c’est son climat. « Le vignoble s’étire sur 160 kilomètres, dont une quinzaine est située à l’intérieur des terres, au pied du Golf du Lion. Cette particularité géographique a un réel impact climatologique puisque la dénomination des Grés de Montpellier est sous l’influence constante de la méditerranée et de ses radians thermiques. C’est pourquoi, en général chez nous, il fait moins chaud dans la journée et moins froid la nuit que dans d’autres appellations » précise le président du syndicat.
Ce climat, sous influence maritime, bénéficie par ailleurs des vents marins humides du mois d’août qui favorisent une maturité précoce et un bon équilibre du cycle végétatif.

Des sols très variés

Dans le Languedoc, où il est très répandu, le mot « grés » est associé à ses particularités géologiques, signifiant « terrain pierreux ». Cette terre caillouteuse et pauvre se caractérise notamment par sa diversité géologique. « Les sols sont ici très variés. On trouve bien entendu du grés, mais aussi des galets roulés siliceux, des calcaires durs, ainsi que des passages de sables et de marnes. Enfin, certaines parcelles sont similaires à celles des Côtes du Rhône, car n’oublions pas qu’une partie de nos sols provient des vestiges du delta du Rhône », souligne Olivier Durand.

L’équilibre entre puissance et élégance

La dénomination Grés de Montpellier produit exclusivement des vins rouges, issus d’assemblages de trois cépages : grenache, mourvèdre, syrah, avec le carignan comme cépage complémentaire.
Les vins se distinguent par des tanins fins et soyeux, et des arômes très marqués de fruits rouges, de griotte et de garrigue.
« Ce qui caractérise nos vins c’est ce côté confituré et très velouté. Ce sont en général des vins assez chaleureux, avec une belle structure. En bouche, ils sont ronds et amples offrant un une belle alliance entre le fruité et l’épicé. Mais le plus étonnant avec les Grés de Montpellier, c’est l’équilibre entre puissance et élégance » remarque Olivier Durand.
Les vins des Grés de Montpellier se boivent jeunes mais peuvent aisément tenir la garde durant deux à cinq ans.

Histoire

La dénomination Grés de Montpellier a été reconnue en 2002. « Depuis, nous avons effectué la délimitation parcellaire l’an dernier. C’est la dernière étape avant la reconnaissance en AOC, que nous espérons obtenir d’ici 2020 » remarque le président du syndicat.
« Nous espérons bientôt produire des vins blancs, car nous avons remarqué qu’il existait une typicité des vins blancs très marquée sur les Grés de Montpellier. C’est la prochaine étape, après avoir obtenue l’appellation » précise Olivier Durand.

Une dénomination tournée vers l’œnotourisme
« L’avantage de notre terroir des Grés de Montpellier est qu’il est situé en périphérie de Montpellier, ville phare en termes de tourisme, de culture et de patrimoine. Nous disposons donc à la fois de somptueux paysages, notamment du côté d’Aumelas ou du côté de Guzargues, où l’on domine la mer. En même temps, nous avons autour de nous les Folies Montpelliéraines, les abbayes et d’autres trésors d’architecture » observe Olivier Durand.
Le syndicat a d’ailleurs souhaité travailler en étroite relation avec la Ville afin de construire une offre oenotouristique unique. « Depuis 7 ans nous proposons un rendez-vous incontournable : La Balade des Grés de Montpellier. Cette promenade est la seule à être organisée dans une ville et à associer culture, histoire, gastronomie et art de vivre. Pour participer, rendez-vous le dimanche 12 mai 2019 ! » conclut le président du syndicat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici