La truite, un poisson exigeant pour une qualité optimale

Élevage de truites à la pisciculture Olivier dans l'Hérault

C’est au lieu-dit  “Lou mouly”, à Pégairolles de Buèges que la pisciculture Olivier fut créée dans les années soixante par Charles Olivier. Aujourd’hui, c’est son petit-fils Dominique qui a repris le flambeau de cet élevage traditionnel de la truite. « Nous élevons en famille et depuis quatre génération des truites arc-en-ciel de façon artisanale » explique Frédéric Olivier. Son ambition, conjuguer tradition et développement durable.

Un élevage raisonné des poissons

Pour ce faire, le pisciculteur a mis place une gestion sanitaire raisonnée. « Nous sommes dans le souci permanent du bien-être des poissons. C’est pourquoi nous sommes notamment engagés dans une politique de réduction des antibiotiques. Nous avons également augmenté la capacité du bassin » souligne Frédéric Olivier.
Dans cette même perspective, le pisciculteur veille à proposer une alimentation de qualité. « Chez nous, le nourrissage n’est pas intensif. Nous alimentons nos poissons avec des granulés biologiques contenant de la farine de poisson et des céréales ».

Une eau oxygénée et propre

Pour bien se développer, la truite a également besoin d’une eau bien oxygénée et dont la température oscille entre 13 et 15 °C. « Au-dessus ou en dessous de ces seuils, le grossissement ralentit, voire s’arrête » explique Dominique Olivier. Ces poissons de rivière ne peuvent en effet grandir qu’à condition d’assurer un renouvellement et une bonne circulation de l’eau. « C’est pourquoi notre exploitation se situe en tête de source de la Buèges, qui assure un débit suffisant et permet de distribuer toute l’année une eau fraîche au pH neutre » indique le pisciculteur. Une eau propre et saine qu’il n’hésite d’ailleurs pas à boire directement.

De l’alevin à l’assiette

Chaque année ce sont ainsi près de 60 000 truites qui naissent dans les bassins de l’exploitation Olivier. « Nous échelonnons les naissances pour que les poissons ne soient pas entassés dans les bassins, ce qui limite aussi les maladies » précise Dominique Olivier. Il faut au minimum 14 mois pour élever et obtenir une truite standard de 250 g. « Les plus grosses, de 2 à 3 kg, peuvent demander plus de deux ans d’élevage. C’est donc un travail de patience » ajoute-t-il.
Une fois à maturité, une partie des truites est transformée sur place, « dans un petit atelier dédié au levage des filets frais. Les truites fumées sont quant à elle transformées sur notre site de Saint-Bauzille-de-Putois, où sont également réalisés nos veloutés et rillettes ».

Les produits de la pisciculture Olivier sont disponibles à la boutique paysanne de Clapiers, de Ganges et de Quissac.

Lou Mouly
34380 Pégairolles-de-Buèges
06 22 68 06 38

La région Occitanie et Sud de France, partenaires du Journal Vign'ette !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici