L’appellation Cabardès a 20 ans !

Vignoble et village dans l'AOC Cabardès
Vignoble et village dans l'AOC Cabardès — Photo © CIVL

Aux portes de la cité de Carcassonne s’étire un terroir unique, celui des vins de Cabardès qui révèle un double caractère, mêlant influences atlantiques et méditerranéennes…

Aire d’appellation

Le Cabardès est un vin d’appellation d’origine contrôlée produit au nord-ouest de Carcassonne, dans l’Aude. D’une superficie de 450 hectares, l’aire de l’appellation, classée en AOC depuis février 1999, s’étend sur 18 communes : Alzonne, Aragon, Conques-sur-Orbiel, Fournes-Cabardès, Fraisse- Cabardès, Lastours, Les Ilhes, Montolieu, Moussoulens, Pennautier, Pezens, Sainte-Eulalie, Ventenac-Cabardès, Villanière, Villardonnel, Villedubert, Villegailhenc, Villemoustaussou.

Un terroir particulier

L’appellation Cabardès, c’est avant tout un terroir de contrastes !
Le vignoble est situé entre terre et mer, au creux de deux massifs montagneux que sont les Pyrénées et le Massif central, protégé par le versant méridional de la Montagne Noire.
« Ici, la Méditerranée se trouve à 60 km et l’Atlantique à 220 km. Malgré la distance, l’influence océanique est incontestable et vient se mêler à la douceur du climat méditerranéen » explique Stéphanie Ramé, présidente du Syndicat AOC Cabardès.

Par sa position, Cabardès est ainsi le terroir le plus froid des appellations du Languedoc. « Les vignes en AOC se situent sur les premiers contreforts de la Montagne Noire et s’étagent en pentes douces de 100 à 350 mètres d’altitude. Elles bénéficient ainsi d’une grande fraîcheur que l’on retrouve dans ses vins » ajoute la présidente.

Des influences océaniques et méditerranéennes

Mais ce qui fait également la particularité de l’appellation Cabardès, c’est l’omniprésence du vent qui rythme la vie et la vigne, assure Stéphanie Ramé. « Nous sommes à la croisée des vents d’est et d’ouest. Le vent est donc exceptionnellement présent avec notamment le cers, vent frais et sec venu de l’Atlantique, et le vent marin, plus chaud. N’importe quel vigneron de l’appellation vous le dira : rares sont les jours sans vent ! ».

A cela s’ajoute une autre caractéristique de l’appellation : la pluviométrie. « Le terroir bénéficie de l’ensoleillement méditerranéen et des précipitations provenant de l’Atlantique. La pluviométrie est donc beaucoup plus importante que dans le reste du Languedoc. A titre d’exemple, il tombe 700 mm de pluie par an sur Cabardès comparé aux 350 mm dans le minervois, à seulement 35 km de là » remarque la présidente du syndicat de l’appellation.

Typicité des sols

Le vignoble de Cabardès se situe par ailleurs sur la partie méridionale de la Montagne Noire où se trouvent des sols peu fertiles et où la vigne n’a que de faibles rendements. « Ces sols particulièrement adaptés à une production qualitative sont composés majoritairement de calcaires, qui conservent la fraîcheur des sols. En remontant les pentes, on retrouve également des sols de granites, de schistes ou encore de gneiss » précise Stéphanie Ramé.

Des vins aux multiples facettes

Tous ces facteurs conjugués révèlent des vins à la personnalité bien particulière, confirmée par l’obtention de l’AOC en 1999. « Les connaisseurs le savent, côté ouest, les vins de Cabardès sont une sorte de synthèse du Bordelais, avec un véritable style de l’Atlantique. Plus à l’est, on retrouve la typicité des vins du Languedoc, mais aussi des Côtes du Rhône méridionaux » souligne la présidente. Ce phénomène s’explique notamment par la diversité des cépages autorisés. « Cabardès, par sa situation si particulière, est la seule appellation à avoir pour obligation de marier 40% de cépages atlantiques (merlot, cabernet sauvignon et cabernet  franc) avec 40% de cépages méditerranéens (syrah et grenache) et un complément, à hauteur de 20% maximum, de cépages dits accessoires (malbec, fer servadou et cinsault) ».

Profils des vins

A Cabardès, les vins rouges représentent 85% de la production contre 15% pour les rosés, les deux seules couleurs autorisées dans l’appellation. Le Cabardès rouge est un vin à la robe pourpre, profonde et brillante, marqué par des arômes de fruits rouges et noirs, voire de liqueurs. En bouche, l’attaque est franche et le vin offre une belle matière avec une grande souplesse et une belle puissance. « Mais la caractéristique principale de nos vins, c’est leur grande fraîcheur. Ce sont des vins plutôt complexes qui demandent en général un peu d’élevage. Ce ne sont pas des vins dit d’apéritifs, souvent fruités et léger, mais plutôt des vins pour accompagner un bon repas » note Stéphanie Ramé. Les vins rouges de Cabardès tiennent d’ailleurs particulièrement bien la garde, parfois au-delà de 10 ans, grâce à leur bel équilibre alcool/acidité. « Il reste toutefois compliqué d’établir un profil type pour les vins de Cabardès. Car vu l’originalité des assemblages, on obtient des vins diamétralement différents d’un domaine à l’autre, mais tous réputés pour leur grande qualité » conclut la présidente du syndicat.

Histoire
Le vignoble de Cabardès existe depuis l’époque romaine. Au Moyen-Âge, le pays fut le fief des seigneurs de Cabaret. Le nom déformé devint ensuite la « Châtellenie du Cabardès » puis tel qu’on le connaît : Cabardès. La vigne y a subi de nombreuses vicissitudes – croisade contre les Albigeois, Guerre de Cent ans, phylloxéra, crise et mévente endémique dans la première moitié du vingtième siècle, avant que le Cabardès, devenu VDQS (vin délimité de qualité supérieure) dans les années 1950, ne soit consacré le 12 février 1999 par l’obtention de l’appellation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici