Packaging : les tendances 2019

Les tendances 2019 du packaging de vins
Les tendances 2019 du packaging de vins

Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ? Le célèbre adage d’Alfred de Musset ne semble plus d’actualité en 2019. Cette année encore devrait être placée sous le signe de la créativité ! Découverte des dernières tendances packaging.

Si les bouteilles bordelaises et bourguignonnes dominent toujours le marché, nombreuses sont les marques de vin à s’affranchir des codes graphiques traditionnels et à s’autoriser toutes les fantaisies, en termes de packaging. L’objectif, sortir du lot, avoir sa patte, sa signature, en bref se démarquer ! Pour y parvenir certains misent sur un marketing complétement déluré voire débridé. C’est le cas notamment du producteur italien Santero Fratelli, qui a créé une bouteille totalement ergonomique grâce à l’empreinte d’une main gravée dans la bouteille.

Pour se démarquer en 2019, d’autres misent sur la digitalisation ! Certaines sociétés se lancent désormais dans la bouteille connectée avec des étiquettes munies d’une puce de traçabilité et même des cuvées proposant de la réalité virtuelle et/ou augmentée. Mais côté tendance de fond, c’est le végétal et le naturel qui ont le vent en poupe, cette année. La start-up toulousaine GreenGenBottle a ainsi mis au point une bouteille 0% verre.  Cette dernière est en fibres de lin et se veut légère, inerte et surtout ultra-résistante et bio-sourcée à 91%. Nicolas Moufflet, ingénieur français, vient également de mettre au point « la Vegan Bottle ». Cette bouteille en plastique est composée à 100% de bagasse de canne (résidu de canne à sucre) et peut donc être compostée ou recyclée à l’infini.

Le saviez-vous ?
La première bouteille de vin.
À l’époque impériale, les Romains réputés pour leurs techniques de verrerie, fabriquaient une multitude de cruches et bouteilles en verre pour contenir le vin et non pas pour le conserver. La plupart de ces contenants trop minces et fragiles ne servaient alors qu’à tirer le vin d’une amphore en terre cuite, pour le servir à table.
Il faudra attendre le 18e siècle et l’invention des fours à charbon par les Anglais pour que la fabrication de la bouteille de verre prenne une dimension commerciale et se généralise.
À l’époque, le vin acheté par les marchands était acheminé par de grands tonneaux. Afin d’écouler plus facilement la marchandise ils eurent l’idée de conditionner le vin en bouteille et très rapidement ils constatèrent que le vin s’y conservait beaucoup mieux qu’en tonneau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici