Picpoul de Pinet, son terroir c’est la mer

Le terroir et les vignes du Picpoul de Pinet
Le terroir et les vignes du Picpoul de Pinet — © Photo : CIVL

Le terroir Picpoul de Pinet s’étend autour du bassin de thau, au milieu du triangle Agde-Pézenas-Sète. zoom sur la plus grande région de vin blanc du Languedoc.

Une histoire viticole qui remonte aux romains

Les fouilles archéologiques de la villa gallo-romaine des Présbas, en bordure du bassin de Thau, ont dévoilé plus de six siècles d’histoire et dévoilé la place prépondérante qu’occupait alors la viticulture. Des pressoirs, un atelier de potier chargé de fabriquer des amphores et un chai pouvant stocker jusqu’à 1 500 litres de vin ont ainsi été retrouvés. Un petit port existait même à l’époque pour acheminer les vins du domaine.

L’aboutissement : la reconnaissance en AOC Picpoul de Pinet

En 1985, Picpoul de Pinet rejoint la famille des Coteaux du Languedoc. Dès 1992, le syndicat de défense de l’AOP Picpoul de Pinet dépose un dossier de demande auprès de l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) afin d’être reconnu en tant qu’AOC. Il faudra attendre le 14 février 2013 pour voir l’appellation Picpoul de Pinet rejoindre officiellement la grande famille des AOC. Un aboutissement pour les vignerons engagés dans cette procédure depuis plus de 20 ans. « C’est le temps qu’il faut pour bâtir une appellation », considère l’ancien président du syndicat, Guy Bascou qui a particulièrement œuvré à cette reconnaissance. « Depuis, nous sommes passés de 15 000 à 80 000 hectolitres, soit plus de 12 millions de bouteilles », se félicite Guy Bascou.

Son terroir, c’est la mer

Le vignoble de l’AOP Picpoul de Pinet s’étend sur les rivages de la Méditerranée en bordure du bassin versant de Thau, au cœur d’un triangle formé par les villes d’Agde, Pézenas et Sète. « C’est la plus grande région de vin blanc du Languedoc voire du sud de la France », considère Frédéric Sumien, président du syndicat Picpoul de Pinet. Le terroir regroupe six communes : Castelnau-de-Guers, Mèze, Florensac, Montagnac, Pinet, Pomérols.

Un climat de type méditerranéen

L’aire de l’AOP Picpoul de Pinet est une des zones les plus sèches de l’Hérault. Le vignoble bénéficie d’une pluviométrie annuelle de 600 millimètres par an, quasiment la plus faible du département, et particulièrement basse en été. L’hiver est doux. Le terroir, largement ouvert sur la mer, profite d’un climat tempéré par les brises et les brouillards marins. L’appellation connaît ainsi des écarts thermiques journaliers modérés : « La brise de mer limite la montée en température le jour, la masse d’eau de l’étang constitue un volant thermique qui freine la chute des températures la nuit », explique Frédéric Sumien.

Des sols profonds naturellement drainants

Au sud et jusqu’à l’étang de Thau, le sol formé par des dépôts continentaux fluviaux est composée de marnes rouges, sables, graviers, molasses à esquilles et calcaires. Au nord, le terroir se compose d’une alternance de collines, vallons, échines rocheuses et combes. Ces reliefs jouent un rôle de barrière climatique et limitent les influences maritimes. On trouve là des formations variées comme des marnes alternant avec des calcaires durs. « D’une manière générale, les sols sur l’AOP Picpoul de Pinet sont profonds et drainants avec un bon régime hydrique, favorables à l’enracinement et permettant de résister à la sécheresse estivale », remarque Frédéric Sumien, président du syndicat Picpoul de Pinet.

Un cépage unique

L’appellation Picpoul de Pinet ne produit que des vins blancs à base d’un cépage unique : le piquepoul. « Ce cépage rare et emblématique du Languedoc, présent au bord de l’étang de Thau depuis l’Antiquité, est en parfaite adéquation avec son terroir, compte tenu de sa bonne résistance à la sécheresse » explique Frédéric Sumien.
Les entrées maritimes de juin à septembre favorisent par ailleurs la maturation de ce cépage blanc tardif. « Le piquepoul se récolte généralement à partir de mi-septembre ce qui lui permet de bénéficier de la fraîcheur et des brumes nocturnes marquées après le 15 août pour gagner en qualité. L’humidité apportée par les embruns permet également aux baies de produire un peu plus de jus », ajoute Frédéric Sumien.

Bouteille syndicale : de « neptune à picpoul de pinet »

En 1994, les producteurs de Picpoul de Pinet demandent au groupe VOA Verrerie de développer une bouteille syndicale illustrant leur lien à la mer. Ce sera la bouteille « Neptune », en référence au dieu de la mer. Depuis le 10 août 2016, la bouteille syndicale sur laquelle le nom de l’AOC est gravé est devenue la « Picpoul de Pinet ». La marque a en effet été déposée en Europe et elle est aujourd’hui la propriété du syndicat.

A noter :
L’étymologie de piquepoul évoquerait la manie qu’avaient les poules de « piquer » les grains éparpillés sur le sol. En effet, le piquepoul est un cépage qui s’égrène très facilement d’où de nombreux grains par terre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici