Saint-Georges-d’Orques : des vins renommés depuis le Moyen-Âge

Les vignes et le terroir de Saint-Georges-d'Orques
Les vignes et le terroir de Saint-Georges-d'Orques

Le territoire de la dénomination Languedoc Saint-Georges-d’Orques fait partie de la zone des Grès de Montpellier. Situé à cinq kilomètres à l’ouest de Montpellier, entre mer et garrigues, le vignoble est réparti sur cinq communes : Saint-Georges-d’Orques, Lavérune, Pignan, Murviel et Juvignac et s’étend entre 50 et 300 mètres d’altitude.

Une appellation reconnue depuis le Moyen-Âge

Dès le Moyen Âge, les vins de Saint-Georges-d’Orques sont connus et réputés.
Au début du 17ème siècle, leur renommée dépasse les frontières du royaume de France. Bien avant l’arrivée du chemin de fer en 1892, le précieux breuvage s’exporte en Angleterre, en Ecosse, dans les pays scandinaves et même en Russie !
Décrits comme fins et raffinés, ces vins sont alors remarqués par Rabelais étudiant à la faculté de médecine de Montpellier. Mais c’est en 1787, que l’appellation entre véritablement dans l’histoire, quand Thomas Jefferson, ambassadeur et futur président des Etats-Unis en fait l’éloge, allant jusqu’à réduire les droits de douane pour faciliter leur importation.

Cette renommée attise les convoitises et encourage la contrefaçon. C’est pourquoi, en 1710, il est décidé de marquer d’une étoile les tonneaux contenant le précieux nectar. Jugée trop simple à imiter, cette “marque à feu” sera très vite remplacée par un écusson. Saint-Georges terrassant le dragon est le saint patron de la commune et le dragon en devient alors le symbole.

Des vins équilibrés et d’une grande fraîcheur

Cette renommée, Saint-Georges le doit avant tout à son terroir. La partie nord-ouest, la plus haute est formée de petits plateaux calcaires, tandis que la zone sud est, plus basse se compose de cailloutis datant de l‘ère villafranchienne. Leur point commun : la présence d’oxyde de fer dans leurs sols, qui confère aux vins une acidité naturelle ainsi qu’une grande fraîcheur.
Les vins de l’appellation se déclinent en rouge et rosé. Ils sont remarquables d’équilibres, à la fois frais et fruités mais également riches et puissants, aux tanins suaves, presque onctueux. Des vins gourmands, à boire rapidement mais également parfaits pour une longue garde.

Une qualité reconnue officiellement depuis près de quarante ans
En 1985, les vignerons ont en effet obtenu la mention AOC Languedoc – Saint-Georges-d’Orques. Depuis dix ans, le syndicat de promotion du cru Saint-Georges-d’Orques est par ailleurs engagé dans un nouveau dossier de reconnaissance, afin d’obtenir la mention cru Saint-Georges-d’Orques.

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici