Une catégorie « Languedoc » dans le Guide Parker des vins !

Jérôme Villaret et Jeb Dunnuck présentent le Guide Parker
Jérome Villaret, Directeur Général du CIVL et Jeb Dunnuck dégustateur du Guide Parker — Photo © CIVL

Le Guide Parker, considéré comme la bible pour les amateurs de vin dans le monde entier, offre désormais une visibilité extraordinaire au vignoble du Languedoc.

Au mois de janvier dernier, Jeb Dunnuck, dégustateur pour le prestigieux Guide Parker, s’est rendu en Languedoc afin de déguster et noter quelques 600 Appellations d’Origines Protégées (AOP) Languedoc et Indications d’Origines Protégées (IGP) Sud de France.
Le professionnel a souligné l’excellent niveau qualitatif des appellations et dénominations qui composent un terroir, qualifié de « diamant brut ».

Un vignoble désormais présenté dans une rubrique à part entière. « Pour nous, c’est très important que le Languedoc émerge comme une vraie catégorie dans le Guide Parker, car jusque-là, nous étions présents sous l’étiquette Autre France », précise Jérome Villaret, Directeur Général du Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc.

Être identifié sur le marché mondial

Plus qu’une simple reconnaissance, ce référencement est perçu comme un véritable Graal pour l’interprofession languedocienne. « Le guide Parker a une influence mondiale. L’effet induit de notre présence est donc certes économique mais cela nous permet également de bénéficier d’une image de marque très qualitative et de renforcer notre notoriété.
Désormais, nous pouvons être identifiés sur le marché mondial, de Singapour au Japon, en Australie, au Canada… D’ailleurs certains magasins d’Ontario nous ont déjà référencés dans leurs linéaires…».

La dégustation de Jeb Dunnuck a porté sur le millésime 2015, qu’il considère comme «le plus grand millésime depuis 2010 ». « 2016 est dans la même lignée », souligne Jérôme Villaret, pour qui « malgré un été sec, les vignerons ont réussi cette année à garder des vins assez légers ».

Répondre aux attentes des consommateurs

Des vins qui correspondent aux tendances de consommation, rappelle le Directeur du CIVL. « Dans le passé, les vins recherchés étaient puissants, sur-mûris et très boisés, avec des arômes très forts. Le consommateur recherche aujourd’hui des vins sur la finesse, l’élégance des tannins, moins lourds en bouche et qui se laissent plus facilement boire.
Or, dans le Languedoc nous sommes capables de fournir ces vins-là, tant par notre climat naturel que par les efforts des vignerons qui ont su s’adapter en vendangeant à des degrés de maturité différents, ou en faisant un travail de qualité sur les assemblages ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici