IGP Sable de Camargue, entre espoir et désespoir

IGP Sable de Camargue, un millésime 2020 exceptionnel mais, dans la nuit du 7 au 8 avril 2021, les vignes ont été durement touchées par le gel, du jamais vu depuis 1967 !

2020, une année riche en émotions

Marquée par un hiver aux températures clémentes, suivie d’un printemps doux lui aussi mais pluvieux au mois de mai, la vigne avait repris son cycle végétatif très tôt dans la saison. Ainsi, pour pouvoir préserver le potentiel quantitatif et qualitatif de la récolte, il y avait besoin d’une parfaite maîtrise des techniques par les vignerons. Ensuite, avec de belles conditions climatiques estivales, peu de pluie et des températures très chaudes en journée, mais sans excès, un vent modéré et des nuits fraîches jusqu’à la mi-août, toutes les conditions de maturation idéales annonçaient un beau millésime à venir.

L’équilibre parfait pour ce millésime 2020

« Les raisins, arrivés en cave dans un parfait état sanitaire,  révélaient déjà un beau potentiel aromatique, décelé dès les contrôles de maturité réalisés à partir des jus, avec, qui plus est, des niveaux d’acidité vraiment intéressants »,  précise Fabrice MAUBERT, oenologue.
Délicat et équilibré, le millésime 2020 est un concentré de fruit.
Une large palette aromatique aux notes d’agrumes, de pêche blanche ou encore de fruits exotiques caractérise ce millésime. Vin gris ou gris de gris, chacun partage les mêmes tendances : élégance, fraîcheur, et gourmandise.

Un épisode de gel sans précédent depuis 1967

Dans la nuit du 7 au 8 avril, les vignes de l’IGP Sable de Camargue ont été durement touchées par le gel. Un premier recensement constate entre 60 et 100 pourcents de parcelles atteintes par cette calamité dans l’ensemble du vignoble. Alors que le débourrement était en cours, la vigne offrait de magnifiques bourgeons, prémisses de feuilles et fleurs de vignes qui allaient donner naissance à des grappes. Une future récolte abondante se préparait.

La récolte 2021 est donc compromise, ainsi que l’année suivante.

Il faudra redoubler d’efforts pour aider les vignes à retrouver leurs vigueurs. Une nouvelle épreuve en ces temps compliqués. La vigne est un processus délicat soumis aux rudes aléas de la météo, l’espoir des vignerons est aujourd’hui de réussir à obtenir une demi récolte.

Patrick GUIRAUD,
Président du Syndicat des Vins Sable de Camargue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici