Gel dans les vignes du Pays d’Oc IGP

Le président Jacques Gravegeal entreprend d'ores et déjà un plan d'action pour les Pays d'OC IGP

Une catastrophe climatique de gel sans précédent pour les vignerons du Pays d’Oc IGP

Par son intensité et son ampleur, la vague de gel a fortement impacté le vignoble à différents niveaux selon les secteurs.
Déjà éprouvés économiquement par la pandémie COVID 19, les vignerons sont contraints de poursuivre les efforts culturaux afin de ne pas impacter la part de récolte 2021 qui pourra être sauvée et les millésimes futurs.

Les instances Pays d’Oc IGP à la manœuvre pour accompagner les adhérents

A l’heure actuelle, un diagnostic des dégâts est entrepris pour tenir compte des profils Pays d’Oc IGP, il faudra également suivre l’évolution climatique et végétale des prochaines semaines. Dès que ce recensement sera affiné, le Conseil d’Administration du Syndicat des Producteurs de Vin Pays d’Oc IGP se réunira afin d’envisager les mesures qui pourraient être prises face à cette crise inédite pour accompagner et soutenir les opérateurs du mieux possible et en concertation avec le Conseil d’Administration d’INTER OC.

Ne pas reporter les efforts de notoriété en CHR

La récolte 2021 est certes largement amoindrie mais cette calamité ne doit pas faire perdre de vu l’objectif de notoriété sur lequel les structures pourront s’appuyer pour rebondir dès la récolte 2022. Ne pas se faire oublier des consommateurs aujourd’hui pour demain préparer la relance commerciale. Dans ce sens, le Président Jacques GRAVEGEAL entreprend un plan d’actions pour conquérir les restaurants présents sur nos territoires à travers le Club CHR qu’il a créé en 2020.

Il envisage également de s’appuyer sur les Présidents des intercommunalités du bassin viticole pour mieux installer les vins Pays d’Oc IGP sur leurs terres et éduquer l’ensemble des prescripteurs du CHR aux valeurs qualitatives des cépages sous signe de qualité.
Dans un premier temps, les 11 intercommunalités du littoral sont ciblées car ce sont elles qui concentrent le plus de touristes en saison estivale. Les premiers rendez-vous ont commencé et se poursuivent.

Ne pas perdre espoir

Les enjeux sont colossaux. En effet, nous n’en avons pas fini de craindre de nouveaux épisodes climatiques et de faire face à des difficultés croissantes, mais il faut continuer à œuvrer et se mobiliser pour demain. La viticulture du Languedoc-Roussillon souffre mais, si nous continuons à y croire, elle rebondira.

Plus que jamais, l’appui des consommateurs est essentiel afin de privilégier la carte locale qui s’inscrit durablement dans les comportements d’achat. Le vin est fondamentalement imprégné dans la culture française et c’est ce qui donne à la profession la force de continuer.

Unir les forces de l’ensemble de la filière viticole régionale avec ses responsables va être une démarche indissociable de l’intérêt collectif des vignerons du Pays d’Oc IGP

Syndicat des Producteurs de Vin de Pays d’Oc
Contact Presse : Sarah Hargreaves – In The Mood – LR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici