AOC La Clape : un terroir privilégié

Le terroir et les vignes de l'AOC La Clape
Le terroir et les vignes de l'AOC La Clape — Photo © CIVL

Entre mer et garrigues dans une nature grandiose et encore sauvage, domine fièrement le massif de La Clape. Sur ce territoire sec et aride, les vignes sont ici chez elles.

Situé dans l’Aude, entre Narbonne et la Méditerranée, le vignoble de La Clape s’étend, sur dix-sept kilomètres de long et de large. Bordé à l’est par la mer, à l’ouest par les basses plaines alluviales de l’Aude et au sud par les étangs, le terroir comprend six communes : Armissan, Fleury-d’Aude, Gruissan, Narbonne, Salles-d’Aude et Vinassan.

Un massif cerné par les eaux

En langue occitane, « La Clape » signifie « tas de cailloux ». Et pour cause : le massif se caractérise par ses falaises de calcaires qui font face à la Méditerranée, ses canyons et vallons sinueux, limités par une garrigue épaisse et des versants abrupts.
« Ce territoire rude et accidenté a lentement été érodé par la mer, laissant apparaître au fil du temps de nombreuses combes et grottes » explique Christophe Bousquet président du Syndicat de l’appellation La Clape.
Car difficile à croire, mais il y a seulement six cent ans, La Clape était une île escarpée, la plus grande de l’archipel du delta de l’Aude ! « Le massif a ensuite  été progressivement rattaché au continent par l’assèchement des marais et la fermeture de l’un des bras de l’Aude » précise le président de l’appellation.

Un terroir dessiné par les éléments

Ici, le terroir tire sa singularité d’un florilège de sols de calcaires, de marnes et de grès, combinés à un climat particulièrement sec. « Avec plus de 3 000 heures de soleil par an, La Clape est l’un des territoires les plus ensoleillés de France, ce qui lui vaut aussi d’être l’un des plus secs. On y compte en effet moins de 60 jours de pluie » remarque le président de l’appellation.
Le massif est également réputé pour être particulièrement soumis au vent. Tramontane, cers ou encore ponant, viennent balayer à tour de rôle vignes et garrigues. « On compte en moyenne plus de  200 jours de vent. Les vents les plus présents sont le cers, cousin de la tramontane et le mistral ainsi que le marin. Ce vent du sud a la particularité de retenir les nuages dans les combes. Grâce à cela, les vignes reçoivent beaucoup de fraîcheur et d’humidité », explique Christophe Bousquet.

Une appellation pour les vins blancs et les vins rouges

L’altitude, l’influence maritime, l’exposition et les multiples types de sols font ainsi la notoriété du vignoble de La Clape. Un terroir reconnu officiellement par l’INAO depuis le 9 juin 2015.
« C’est une juste reconnaissance mais aussi un véritable aboutissement pour les vignerons qui ont entrepris de nombreux efforts qualitatifs depuis ces vingt dernières années, tant pour les vins blancs que pour les vins rouges. La Clape est en effet la première appellation Languedoc à accéder à l’AOC pour ses vins blancs et ses vins rouges !  » souligne le président.

Des vins subtils et structurés

Réputée pour ses vins rouges gourmands, amples et structurés, souvent marquée par des notes balsamiques, l’appellation offre également une palette de vins blancs au caractère iodé et à l’accent méditerranéen. « Des vins blancs particulièrement subtils que l’on doit avant tout au bourboulenc, qui représente 40% de l’encépagement. Ce cépage souvent inexistant dans certains vignobles du Languedoc, est ici au contraire privilégié et contribue à façonner l’identité des vins blancs de La Clape » conclut le président du syndicat.

Des vignerons tournés vers l’avenir
En signant la charte Natura 2000, les vignerons de La Clape se sont engagés dans la préservation et la gestion durable des milieux qui caractérisent le massif.
Cet engagement vise notamment à la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et encourage l’agriculture raisonnée. « Plus d’un quart des domaines de l’appellation sont déjà en Agriculture Biologique ou en conversion » rappelle Christophe Bousquet président du Syndicat de l’appellation La Clape.
Enfin, les vignerons de l’AOC La Clape souhaitent créer un GIEE (Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental) pour faciliter l’adaptation aux changements climatiques et pour mieux appréhender la préservation des ressources en eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici