Chambre d’agriculture de l’Aude : faire émerger les projets œnotouristiques !

Jérôme Despey, Xavier de Volontat, Philippe Vergne
De gauche à droite : Jérôme Despey, Président de la chambre d’agriculture de l’Hérault - Xavier de Volontat, Président du CIVL - Philippe Vergne, Président de la Chambre d’agriculture de l’Aude. — Photo © Nathalie Savary

Au mois de mai dernier, les destinations œnotouristiques « Grands vins en Grand Carcassonne » et « Limoux, terre de Légende » ont obtenu le label Vignobles & Découvertes. Retour sur cette reconnaissance avec Philippe Vergnes, président de la Chambre d’agriculture de l’Aude.

Quel rôle la Chambre d’agriculture de l’Aude a-t-elle joué dans le projet de labellisation de ces deux magnifiques destinations audoises ?

Nous avons été partenaire en intégrant les comités de pilotage des deux territoires candidats. Nous avons également réalisé un diagnostic des caves et domaines du Limouxin, ce qui a permis de déterminer une image fine de l’offre vigneronne du territoire, aussi bien dans sa diversité que dans sa qualité, et les potentialités de développement. Nous avons ensuite accompagné les vignerons de ces territoires en vue de professionnaliser leur offre vers la qualification de leur caveau, vers la création d’une activité expérientielle ou vers la mise en œuvre d’un projet œnotourisme. Enfin, nous avons mis en avant ce que pourrait apporter le label Vignobles et Découvertes. Que ce soit par l’accompagnement individuel, collectif  ou encore par la formation, la Chambre d’agriculture s’emploie ainsi à structurer l’offre touristique, une offre basée sur la culture et le patrimoine viticoles.

Qu’offre ce label en termes de développement économique et de rayonnement du territoire audois ?

Notre département est désormais le 1er département de l’Occitanie totalement couvert par le label Vignobles et Découvertes, ce qui positionne l’Aude comme une véritable destination œnotouristique. C’est une reconnaissance pour notre département qui depuis 25 ans s’inscrit dans la démarche de labellisation Pays Cathare. Ce nouveau label permet ainsi de faire du patrimoine un fer de lance de notre économie. Il positionne les châteaux du Pays cathare au centre d’une dynamique autour de laquelle gravitent les vignerons, les hébergeurs, les restaurateurs, les agriculteurs, tous les acteurs du territoire qui partagent des valeurs communes autour du patrimoine viticole, mais aussi du patrimoine gastronomique, et du patrimoine bâti. Cette démarche, portée par le département, a fédéré les partenaires et institutions tout en structurant le territoire.

Quels sont les expertises et les outils dont dispose la Chambre d’agriculture pour soutenir l’émergence de nouveaux projets œnotouristiques ?

La Chambre d’agriculture a une connaissance fine du terrain. Elle est en lien avec les territoires et les collectivités, les partenaires agricoles, touristiques et institutionnels, ce qui est une force pour faciliter l’émergence d’une offre agri-œnotouristique structurée. Elle dispose en son sein de compétences en ingénierie de projet, ingénierie financière, développement local et agritourisme. Des œnologues, juristes, urbanistes travaillent ensemble pour accompagner les projets et structurer l’offre œnotouristique et agritouristique. En 2018, de nombreuses formations sur l’anglais du vin, sur la mise en œuvre d’un projet œnotouristique, sur les techniques de communication, sur la vente ou encore sur le patrimoine viticole ont ainsi été dispensées.

Quels sont les autres projets œnotouristiques que soutient la Chambre d’agriculture ?

Nous travaillons en lien avec la Chambre Régionale à l’élaboration de l’agenda des évènements œnotouristiques en Occitanie, qui répertorie pour l’Aude plus de 100 manifestations. Celui-ci met en lumière les nombreuses initiatives de nos territoires et invite à la découverte de nos vignobles.

Dans ce contexte de développement de l’œnotourisme, nous souhaitons par ailleurs connaître la plus-value générée par cette activité. C’est pour cela que nous travaillons sur la pré-figuration d’un observatoire économique en partenariat avec le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc et la Chambre d’agriculture de l’Hérault. Pour l’heure, c’est l’Agglomération du Grand Narbonne qui nous a confié l’animation du projet « Evaluation du potentiel économique de l’œnotourisme » mené à l’échelle des territoires Vignobles et Découvertes du Grand Narbonne et du Pays Touristique Corbières Minervois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici