Le bassin de Thau : une destination aux nombreux atouts !

Le bassin de Thau offre de nombreux atouts touristiques
Le bassin de Thau offre de nombreux atouts - Photo © CIVL

Entre mer et garrigue, vignobles et lagunes, la destination bassin de Thau se joue des contrastes entre plaines maritimes et garrigues, lagunes et vignobles. un terroir somptueux qui offre au visiteur un magnifique résumé de la diversité des paysages, du patrimoine et de la gastronomie méditerranéenne.

Nature et paysages

La destination bassin de Thau est un territoire à la croisée des eaux entre le canal du Midi, classé par l’Unesco, l’étang de Thau, la mer et le fleuve Hérault. Au nord, au pied du causse d’Aumelas et des collines de la Moure, la vigne a colonisé tout en douceur un véritable amphithéâtre naturel, sillonné par le fleuve Hérault.
A l’est, le territoire limité par la Vène et le massif de la Gardiole est presque pour moitié recouvert par une véritable mer intérieure : l’étang de Thau.
Classé site Natura 2 000 pour son incroyable diversité, l’étang de Thau abrite de nombreux mollusques dont l’huître est le véritable trésor.
Mais l’emblème de Thau, c’est l’hippocampe. L’étang est d’ailleurs l’un des rares sites où l’on peut encore le croiser. Flamants roses, goélands, échasses blanches, sarcelles et canards ont également choisi ces vastes étendues préservées pour nicher.

Culture et traditions

La bassin de Thau est porté par la fécondité créative de Sète. « Une cité portuaire tournée sur le monde et propice au bouillonnement artistique », précise François Commeinhes, maire de Sète et président de Sète Agglopôle Méditerranée.
La ville est d’ailleurs réputée pour ses nombreux espaces culturels et vit au rythme des programmations artistiques variées.
Avec plus d’une douzaine de festivals, la Venise languedocienne affirme d’ailleurs son ambition culturelle au niveau régional comme au niveau national.
Le bassin de Thau c’est également la culture des traditions. Dès le mois de juin, l’île Singulière vit à l’heure des tournois de joute. Juchés sur leur « tintaine », plateforme à l’extrémité de la barque, les jouteurs attendent, lance et pavois à la main que les embarcations se croisent pour renverser l’adversaire sans perdre l’équilibre. Tout un art !

A découvrir
Moins connu, le Capelet ou « course à la bigue » est un jeu traditionnel qui perdure à Marseillan. Au cours de celui-ci les concurrents doivent attraper deux chapeaux (des canotiers) placés à l’extrémité d’un mât de 17 mètres, enduit de savon noir, et incliné sur un tonneau au-dessus de l’eau !

Histoire et patrimoine

Le territoire du bassin de Thau, et plus particulièrement la région d’Agde, fut fréquenté par des marins Phocéens venus de Marseille vers 525 av. J.-C. La ville d’Agde est ainsi l’une des plus anciennes cités grecques de France et prospère depuis 26 siècles grâce au commerce maritime.
De l’Antiquité jusqu’au 18e siècle, la ville sera d’ailleurs l’un des ports les plus importants de la Méditerranée.
Surnommée «la perle noire de la Méditerranée» à cause de ses monuments construits en pierre basaltique dont la cathédrale Saint-Etienne, la ville abrite de nombreux vestiges archéologiques, témoignant de son glorieux passé.

Sports et loisirs

L’étang de Thau accueille un milieu naturel marin fabuleux de biodiversité, ce qui en fait un site de plongée sous-marine de premier choix.
Vous pourrez également y pratiquer des activités diverses et virées telles que le windsurf, kitesurf, la voile ou encore le kayak de mer.
Le long des Aresquiers, sur le lido de Sète à Marseillan ou sur les rives du bassin de Thau, plus de 30 kilomètres de chemins sont exclusivement dédiés aux promeneurs et aux sportifs !
À pied, en roller ou à vélo, partez à la découverte de ces itinéraires qui invitent à traverser quelques-uns des plus beaux sites du bassin de Thau.

Produits locaux et gastronomie

Sur les étals des poissonniers du marché des halles de Sète, de Frontignan et  de Marseillan, la lotte, la seiche et le poulpe comptent parmi les produits incontournables de la gastronomie locale !
Plus loin, les huîtres de Bouzigues et de Mèze côtoient les moules, qui se consomment ici crues ou farcies.
Pour autant, les produits de l’étang et de la mer n’ont pas l’exclusivité !
Un passage chez le boucher s’impose pour découvrir les fameuse brageolles, paupiettes de bœuf indispensables à la réalisation de la macaronade, spécialité de l’île Singulière.

Viticulture et oenotourisme

Le bassin de Thau, indéniablement tourné vers la mer, offre un voyage de saveurs où les vins de l’AOP Picpoul de Pinet et les huîtres de Bouzigues ne font qu’un, où les rosés des IGP Côtes de Thau et les tielles de Sète se subliment mutuellement.
Ce territoire c’est aussi celui de l’or jaune, le muscat.
Qu’il soit de Frontignan ou de Mireval ce cépage gourmand a participé à la renommée des vins doux du Languedoc à travers les siècles.
Enfin, ce pays c’est aussi celui de la Clairette du Languedoc et de l’AOC Languedoc-Grès de Montpellier.

Le bassin de Thau est la 1e destination héraultaise labellisée “Vignobles et Découvertes”. Ce label national, décerné aux destinations viticoles et touristiques, garantit une offre spécialisée et de qualité. « 48 prestataires : caves coopératives, mas conchylicoles, offices de tourisme ou encore restaurateurs se sont engagés auprès de l’agglopôle dans cette démarche. Le parti pris pour se différencier : structurer une offre ambitieuse et de qualité autour de l’alliance « vins et coquillages » précise Michel Garcia, délégué aux activités viticoles à Sète Agglopôle Méditerranée. Avec cette labellisation, le bassin de Thau rejoint donc le cercle des 36 destinations d’excellence en France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici