Des fleurs pour de nouvelles saveurs !

Une appétissante assiette de fleurs comestibles - Photo © Nathalie Savary

Les fleurs passent à table et dévoilent d’étonnantes saveurs à découvrir dans nos assiettes…

Manger les fleurs du jardin ? Et pourquoi pas ! Depuis quelques années, les légumes, les herbes ou encore les fleurs ont le vent en poupe dans nos assiettes. Certains grands chefs l’ont d’ailleurs bien compris et proposent désormais des menus entiers qui font la part belle au végétal. « Les fleurs sont de plus en plus considérées comme des ingrédients et des condiments à part entière dans la gastronomie. Chaque fleur à sa propre saveur. Certaines ont un goût plus floral ou plus poivré, comme la violette cornue, pour ne citer qu’elle » explique Elodie Teixeira, productrice de fleurs comestibles.

Une production biologique

Les fleurs comestibles peuvent ainsi être de véritables alliées culinaires. Mais attention, toutes ne se mangent pas, et certaines précautions sont à respecter. « Certaines variétés de fleurs sont toxiques. D’autres peuvent développer au séchage une substance dangereuse pour la santé » souligne Elodie Teixeira. Pour avoir la garantie de leur comestibilité, il est donc essentiel de faire appel à un professionnel ou à un botaniste. « Pour ma part, je produis des fleurs comestibles dans le respect des pratiques de l’agriculture biologique, sans pesticides et autres produits chimiques. Les fleurs bénéficient ainsi d’un environnement idéal pour exprimer toutes leurs saveurs » remarque la productrice.

Une récolte particulièrement soignée

Les fleurs sont ensuite cueillies une à une à la main et avec beaucoup de soin et d’attention. « La récolte se fait à l’aube, vers 5h du matin, au moment où il n’y a plus rosée et où les températures sont encore basses ».
Munie de paniers en osier, Elodie arpente alors les allées de son exploitation pour y déposer délicatement les fleurs, sans les abîmer. « J’essaye de ne de cueillir que ce dont j’ai besoin la veille de la livraison, afin de conserver un maximum de fraîcheur ».
La récolte est alors déposée en placard réfrigéré, à une température de 4°C. « Les fleurs pourront ainsi se conserver entre une à deux semaines, selon les variétés ».

Les fleurs peuvent être cultivées en toute saison et ne sont pas réservées au printemps ! « Certaines variétés commencent à fleurir en automne comme la sauge ananas, la violette ou encore la pâquerette, la prime-vert, mais aussi la ciboulette chinoise… » remarque Elodie Teixeira.

Elodie Teixeira – Midi
8, rue Henri Guinier
34000 Montpellier
midi.comestibles@gmail.com
06 28 94 79 72

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici