L’expansion de la viticulture

Anciens vestiges de vignes cultivées en Israël
D'anciens vestiges autour de vignes cultivées en Israël

Les plus anciens vestiges de vigne cultivée, datés de l’âge du cuivre, sont attestés à Tell esh-Shuma, en Israël et à Jéricho, en Palestine (âge de bronze). Dès le III millénaire, sa présence est repérée en Égypte, puis en Grèce et en Crête.
La culture de la vigne se propage peu à peu  du Moyen-Orient vers l’est et atteint l’Inde vers -500. Toutefois on ignore si le raisin y était consommé comme fruit ou sous forme de boisson fermentée.
En revanche, le goût des Chinois pour le vin est connu dès le IIe siècle avant notre ère, sous la dynastie Han (206 av. J.-C. à 220 apr. J.-C).
Puis la vigne continue son expansion vers l’ouest, notamment grâce au commerce en Méditerranée. Dans la péninsule italienne, la culture de la vigne s’est véritablement établie à partir du début du Ier millénaire avant notre ère, dans les environs de Bologne, puis à Rome. Il semble également que les étrusques (habitants de l’actuelle Toscane) étaient de grands consommateurs de vin.
En -600, les Phocéens (Grecs d’Asie Mineure) débarquent sur la côte méditerranéenne au sud des Alpes et fondent Massalia (Marseille). Installés pour faire du commerce, ils importent leur vin d’Étrurie, alors particulièrement réputés.
Ce n’est qu’à partir du milieu du VIe siècle avant notre ère, que les Gaulois du Midi procèdent à l’installation d’un vignoble. De nombreuses fouilles indiquent qu’une culture indigène s’est mise en place sur le littoral méditerranéen de la Gaule, dès -500.
En Gaule interne, le vin reste toutefois peu courant jusqu’au IIIe siècle avant notre ère. Si quelques peuples du sud, comme les Salyens, le produisent et le consomment, la grande majorité des Gaulois de l’intérieur n’en boit que lors de festivités (Arvernes, Éduens).
Parallèlement, la culture du vin arrive en Espagne du Sud, grâce notamment aux nombreux comptoirs phéniciens. Des sites de production viticole semblent avoir été actifs dès le début du VIe siècle, dans la région d’Alicante. Au nord-ouest, la viticulture aurait été introduite, à la même époque ou un peu plus tardivement, par les Grecs installés à Ampurias (Catalogne).
Désormais la viticulture se répand sur tout le pourtour méditerranéen.

Rubrique réalisée avec Marc Bibal, historien et commercial à la cave des Vignerons de Florensac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici