La Fête des Vignes

Mylène Fourcade nous ouvre les portes de la 16e Fête des Vignes, les 22 et 23 novembre sur l’Esplanade de Montpellier - Photo © Montpellier Méditerranée Métropole

Le temps de la Fête des Vignes, curieux, amateurs éclairés et œnologues confirmés peuvent découvrir le fruit du travail des caves et domaines viticoles de la Métropole de Montpellier. Explications avec Mylène Fourcade, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée à l’agro-écologie et à l’alimentation.

La 16ème édition de la Fête des Vignes se tiendra les 22 et 23 novembre sur l’Esplanade de Montpellier. Quel est le programme de cette manifestation ?

Durant deux jours, le vendredi 22 et le samedi 23 novembre, l’Esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier se transforme une nouvelle fois en village vigneron. Le principe est le même que pour les Estivales : pour 3€ vous achetez un verre qui vous donne droit à trois dégustations, un billet de tombola ainsi qu’un coupon de réduction valable chez les vignerons.
Cette année, 34 domaines sur les 50 que compte la métropole, ont souhaité participé à cette manifestation et transmettre leur passion aux curieux et amateurs de vin. Le lendemain, le dimanche 24, ils ouvriront les portes de leurs domaines et caveaux au public avec notamment au programme, des ateliers dégustations. Cette fête est ainsi une formidable occasion d’aller à la rencontre et d’échanger avec les producteurs mais également avec les œnologues et ainsi leurs connaissances des vins ou des cépages. C’est une fête comme la Métropole en organise régulièrement sur l’ensemble de son territoire, mais c’est aussi une véritable promotion de nos produits locaux. De nombreux artisans, producteurs de charcuterie, aligot, fromage ou encore huile d’olive présenteront en effet leurs produits dans une ambiance festive et conviviale. Pour les plus gourmands, des ateliers cuisine seront proposés avec des suggestions d’accords mets et vins.

Depuis 2004, année de la création de la Fête des Vignes, les recettes engendrées par la vente de tickets sont intégralement reversées à une œuvre caritative. Ainsi, depuis 2006, ce sont plus de 200 000 € qui ont été versés par Montpellier Méditerranée Métropole au Sidaction. Une somme destinée à faire progresser la lutte contre le sida et à aider tout autant la recherche médicale que les malades.

Cette fête compte parmi les événements qui font largement rayonner la Métropole. Que représente justement la viticulture au niveau identitaire, pour la ville de Montpellier ?

La Fête des Vignes attire chaque année plus de 100 000 visiteurs sur les trois jours. Un public toujours plus nombreux, constitué de curieux mais surtout d’amateurs de vin, particulièrement friands de nos traditions et de notre histoire. Il faut dire que  chez nous la culture de la vigne remonte à l’époque romaine. Elle a connu sa pleine expansion au 19ème siècle et aujourd’hui, plus de la moitié des exploitations agricoles du territoire sont des exploitations viticoles. La Métropole compte également de magnifiques châteaux,  anciennes Folies de Montpellier, qui produisent d’excellents vins. Ces demeures vinicoles font partie des sites touristiques qui attirent chaque année de nombreux visiteurs. De plus en plus de domaines familiaux misent également sur l’œnotourisme qui constitue un véritable levier économique. Il y a d’ailleurs une vraie volonté chez la nouvelle génération de vignerons de diversifier les activités autour du tourisme, avec par exemple la création de gîtes, de camping ou encore de cabanes dans les arbres… Ce phénomène s’inscrit également dans l’origine du succès grandissant des Estivales, qui fleurissent chaque été dans les villages de la Métropole.

Comment la Métropole encourage-t-elle justement ces initiatives et projets oenotouristiques ?                 

La Métropole de de Montpellier est un véritable acteur de l’œnotourisme. Elle a notamment participé à la création d’Instant Terroir, agence spécialisée dans l’œnotourisme en Pic Saint-Loup. L’objectif est de proposer des circuits permettant de découvrir notre territoire et son patrimoine viticole. Dans ce contexte, l’office de tourisme de Montpellier propose également des Wine tours, découverte des terroirs en 4×4 avec dégustation des vins. A travers les Estivales, nous favorisons également les rencontres avec les vignerons. La Métropole, qui est à l’initiative de cette fameuse manifestation, organise tous les vendredis du mois de juillet et d’août ce rendez-vous entre producteurs et consommateurs. Le but étant de créer des moments conviviaux et fédérateurs autour du vin.

Quelles sont les autres actions mises en place par la Métropole pour soutenir la viticulture et participer à sa promotion ?

La Métropole de Montpellier défend les projets innovants avec notamment l’implantation à Fabrègues de la première vigne solidaire de France, «Vigne de Caucagne ». Par ailleurs, l’institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier, SupAgro, a racheté dernièrement le domaine du Chapitre qui s’étend sur 110 hectares, afin d’y expérimenter de nouvelles technologies applicables à la viticulture. Enfin, l’aide à la recherche et à l’innovation a permis de financer le Hameau viticole de Saint-Geniès-des-Mourgues(*).  La Métropole mène également une politique viticole active sur tout le territoire, à travers notamment la construction et la rénovation d’infrastructures telles que des caveaux et hameaux viticoles, à hauteur de 380 000 € depuis 2003. Le caveau de la cave coopérative de Saint-Geniès-des-Mourgues a ainsi pu être rénové, tout comme “l’Ecrin des Collines – la Vigneronne”, à Pignan, qui a entièrement été réaménagé. Nous avons également contribué à la création du caveau de Sussargues-Montaud  et investit plus de 100 000 € dans le cadre de la fusion des caveaux de Cournonsec. Enfin, la Métropole a financé une  opération de signalisation des caveaux et domaines viticoles à hauteur de 100 000 €, avec  notamment l’installation de panneaux routiers permettant de les repérer dès l’entrée de la commune.

(*) Initiée en octobre 2006 et totalement inédite en France, la création du Hameau viticole de Saint-Geniès-des-Mourgues s’inscrit pleinement dans la filière d’excellence que Montpellier Méditerranée Métropole souhaite créer dans dans le secteur de la viticulture. 12 vignerons se sont ainsi installés sur une même parcelle et y ont établi leur habitation, leur bureau et leur hangar, afin de pouvoir bénéficier d’un environnement adapté. Montpellier Méditerranée Métropole a financé cette opération à hauteur de 180 000 €.

Imaginer l’alimentation urbaine de demain
Les 7, 8 et 9 octobre derniers, Montpellier s’est muée en capitale de l’agro-écologie, en accueillant le 5ème Sommet du Pacte de Milan. Durant trois jours, élus, chercheurs et organisations du monde entier ont tenté d’imaginer les politiques d’alimentation urbaine de demain : réduction du gaspillage alimentaire, circuits courts, changement climatique, protection des ressources, etc… « Montpellier a été l’une des premières villes à signer ce pacte. Au départ il n’y en avait que 47. Aujourd’hui, nous sommes 210 signataires » se félicite Mylène Fourcade, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée à l’agro-écologie et à l’alimentation. « Nous menons depuis longtemps une politique ambitieuse en terme d’agro-écologie, il était donc presque naturel d’accueillir cette manifestation chez nous. Certes, les défis à relever sont importants, mais en partageant nos expériences et nos bonnes pratiques nous pourrons rendre nos systèmes alimentaires plus  écologiques et solidaires » remarque l’élue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici