Des vins chargés d’histoire

Vin IGP de Territoire : Saint-Guilhem-le-Désert

En Languedoc, il n’y a pas que la nature qui façonne les territoires. Les hommes aussi ont dessinés au fil du temps de nouveaux paysages en bâtissant, en érigeant ou encore en cultivant. Les terres rythmées çà et là  par les vignes sont chargées de leur histoire…

Il existe en Languedoc 4 indications géographiques protégées (IGP) viticoles présentées sous la dénomination « Histoires d’hommes » : IGP Coteaux du Peyriac, IGP Côtes de Tongue, IGP Le Pays Cathare, IGP Vicomté d’Aumelas.

Coteaux de Peyriac

Vin IGP Coteaux de Peyriac
Le territoire de l’IGP Coteaux de Peyriac

Le territoire de l’IGP Coteaux de Peyriac s’étend sur 24 communes, à cheval sur deux départements (22 dans l’Aude et 2 pour l’Hérault). Il s’inscrit dans un losange au cœur du Minervois, bordé au sud par le Canal du Midi, monument classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et au nord par la Montagne Noire où se trouve le village de Caunes-Minervois, célèbre pour ses marbres de couleur rouge, utilisés pour la construction du château de Versailles et de l’Opéra de Paris. Cet espace géographique est de tout temps un lieu de passage entre le Midi Toulousain et le Languedoc. L’histoire de la production de l’IGP Coteaux de Peyriac est quant à elle, intimement liée au développement d’une marque commerciale « La Payse ». Cette marque, initialement positionnée sur des vins de consommation courante, était approvisionnée jusqu’au milieu des années 1960 par des vins provenant d’Afrique du Nord et notamment d’Algérie. Au milieu des années 1980, la marque alors développée en Vins de Pays, a ouvert sa gamme aux mentions de cépages particulièrement valorisantes. Aujourd’hui, c’est indéniablement la notoriété de « La Payse », qui fonde la réputation de l’IGP Coteaux de Peyriac, véritable locomotive de cette production de territoire.

Côtes de Thongue

Vin IGP Côtes de Thongue
Le territoire de l’IGP Côtes de Thongue

Le territoire de l’IGP Côtes de Thongue s’étend autour de 23 communes situées dans le triangle Faugères/Pézenas/Béziers, traversées par la rivière Thongue qui lui a donc donné son nom. Le cours d’eau a façonné, au fil du temps, le paysage caractéristique fait de petites collines appelées localement « puechs ». Le vignoble est majoritairement installé entre 50 et 100 m d’altitude et bénéficie pleinement du climat méditerranéen. Ce territoire, situé entre la zone littorale lagunaire et les avant-monts du haut Languedoc présente un patrimoine bâti particulièrement riche avec non seulement de nombreux domaines pinardiers du XIXe siècle mais aussi, comme à Margon, un château du XIIIe siècle ou encore la tour romane de Puissalicon de facture lombarde. Depuis la création de la dénomination, un effort constant sur la qualité a été entrepris tant au niveau du travail des sols que de l’encépagement. Cette démarche se prolonge logiquement aujourd’hui par un projet ambitieux de mesure de la biodiversité. Engagés collectivement au sein de l’ODG, les vignerons peuvent réaliser un diagnostic approfondi de leurs exploitations et ainsi améliorer leurs pratiques pour une meilleure protection de l’environnement.

Le Pays Cathare

Vin IGP en Pays Cathare
Le Pays Cathare, terre de vin IGP

Le Pays Cathare s’étend des rivages de la Méditerranée aux vignobles plus septentrionaux du département de l’Aude, avec même une petite incursion en Ariège. Portant haut cette dénomination, les vins sont aujourd’hui les passeurs d’une histoire particulièrement riche, marquée par deux périodes clés de l’histoire : la romanité et le Moyen – Âge. Aujourd’hui, les vins s’associent également à la grande famille des produits  placés sous le signe de qualité : Aude/Pays Cathare. Cette marque collective territoriale, propriété du Conseil départemental de l’Aude, fait référence à des produits appartenant aux secteurs de l’agriculture, du tourisme et de l’artisanat. Elle porte des valeurs identitaires liées à des notions d’origine, d’authenticité et de savoir-faire mais plus largement à l’environnement, à la citoyenneté et à la proximité. Les vignerons ont ainsi choisi de lier le développement de leur filière à la valorisation touristique de l’Aude et de tous ses produits du terroir, en s’appuyant notamment sur la mise en avant des fameux châteaux des XII et XIIe siècles répartis sur tout le territoire. La diversité et la richesse des vins reflètent l’authenticité de cette région et ne manquent jamais une manifestation ou une fête médiévale pour être dégustés.

Vicomté d’Aumelas

Vin IGP de Territoire : Saint-Guilhem-le-Désert

Au cœur du Languedoc, entre Montpellier et Béziers et au nord de Sète, le vignoble de la Vicomté d’Aumelas s’étend sur une petite région de collines adossées au flanc nord du plateau d’Aumelas.  Ce territoire s’inscrit depuis des siècles dans la tradition viticole. Au Moyen Age, les communautés religieuses voisines, les abbayes d’Aniane et de Saint Guilhem le Désert, développent le vignoble. Au 10ème siècle, la dynastie des Guilhem de Montpellier s’en empare ;  les vins de la Vicomté sont alors exportés dans toute l’Europe du nord. Aujourd’hui, cette vallée, que l’on nomme aussi  « Vallée Dorée », en référence à sa production de raisin de table blanc, regorge également d’un patrimoine humble constitué de dolmens, capitelles, moulins, chapelles et fontaines. Les petits villages de La Vicomté d’Aumelas, souvent implantés sur les sites d’anciennes « villas » romaines, sont encore peuplés de familles de viticulteurs qui se transmettent, de génération en génération, la passion de la vigne et du vin. Les vins de la Vicomté d’Aumelas ont construit leur réputation sur cet héritage culturel. Fruits de l’alliance unique entre la terre et l’histoire, ils  bénéficient lors de leur élaboration de tout le savoir-faire acquis durant des générations mais aussi d’une technologie des plus avancée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici