Le vin est-il bon pour la santé ?

Boire régulièrement un à deux verres de vin au repas renforcerait donc les défenses de l'organisme
Boire régulièrement un à deux verres de vin au repas renforcerait donc les défenses de l'organisme — Photo © Shutterstock

En 1992, l’équipe du professeur Serge Renaud a révélé que les Français présentaient un taux d’infarctus quatre fois moins élevé qu’aux États-Unis et étaient moins touchés par les maladies cardiovasculaires. La raison en était la consommation modérée de vin, typique de la culture française ! Le fameux « French Paradox » !
Autrement dit, le vin, quand il est consommé de manière responsable, est bon pour la santé !

Pourquoi ? Le vin contient des « polyphénols » qui ont des effets vasodilatateurs, anti-agrégeants et antioxydants.
Parmi eux, le resvératrol aurait en outre la capacité de réparer les dommages causés à l’ADN par le stress oxydatif.
C’est le vin rouge qui contient le plus de resvératrol, car il fermente avec la peau du raisin, là où se concentre la molécule.  On le retrouve ainsi à un taux de 6 à 60 mg par bouteille, selon les crus.

Une étude américaine, publiée en février 2016 dans la revue anglophone « Scientific Reports », souligne par ailleurs l’effet du resvératrol sur la préservation de la mémoire. Il serait ainsi particulièrement efficace pour traiter les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.
Une consommation modérée de vin rouge réduirait également le risque de cancer de la prostate chez les hommes et permettrait de lutter contre le diabète de type 2…

Boire régulièrement un à deux verres de vin au repas renforcerait donc les défenses de l’organisme.
En revanche, une consommation excessive augmente la tension artérielle et provoque des dégâts sur le foie ! D’où la sempiternelle phrase : À consommer avec modération !

Le saviez-vous ?
Le vin et nos dents : un mariage parfait ?
Selon deux scientifiques espagnols, le vin serait efficace dans la lutte contre les bactéries responsables des caries et de la plaque dentaire.
L’acide caféique et l’acide paracoumarique, polyphénols contenus dans le vin rouge, sont deux antioxydants permettant notamment de réduire la capacité des bactéries à se fixer sur nos dents et nos gencives.
Ces composants du vin rouge pourraient donc être utilisés pour renforcer et accélérer l’effet des traitements buccodentaires, comme les bains de bouche par exemple !

Emma de Geovina
177, Avenue Louis-Lumière – 34400 Lunel 06 10 61 65 85 – www.blog.geovina.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici