Une nouvelle identité pour les vins du Languedoc

Une nouvelle identité visuelle jeune et décomplexée pour les vins du Languedoc avec le CIVL

Après 18 mois de travail, le Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL) dévoile sa stratégie de communication à travers la signature “Les vins du Languedoc : l’instinct partagé”. Une nouvelle image pour de nouvelles ambitions…

Le vignoble languedocien fait peau neuve ! Miren de Lorgeril, présidente du CIVL a présenté le 8 juin dernier la nouvelle campagne de communication des AOC Languedoc. Celle-ci se décline autour d’une identité visuelle repensée et d’une signature inédite : “Les vins du Languedoc, l’instinct partagé”. L’objectif : renouveler l’image des vins régionaux à travers une communication plus moderne, qui reflète véritablement l’identité du vignoble. « En une génération, notre région viticole a connu une mutation exceptionnelle. Aujourd’hui, nous sommes la région viticole française la plus excitante, la nouvelle scène du vin ! Nous avions donc besoin de rénover notre discours et nos messages pour qu’ils correspondent à ce que nous sommes devenus » affirme la présidente du CIVL.
Tout un programme !

Un travail minutieux d’enquête

Le projet, initié par Marion Oury, directrice marketing du CIVL, a d’ailleurs nécessité plus de 18 mois de travail. Pour définir cette nouvelle identité des AOC languedociennes, un travail minutieux d’enquête a en effet été mené auprès des vignerons et metteurs en marché, des acheteurs professionnels et des consommateurs. « Il s’agissait de faire un état des lieux le plus précis possible pour mieux cerner les forces et valeurs qui, aujourd’hui définissent les vins du Languedoc  et sur lesquels il était fondamental de bâtir la nouvelle image des vins régionaux » explique-t-elle.
Ce sondage a notamment permis de faire émerger le tempérament des vins et vignerons du Languedoc à travers 4 grands marqueurs : l’énergie d’un territoire qui ne cesse de se réinventer ; la nature sauvage et rurale ; la liberté d’innover et d’expérimenter ; le caractère bien trempé des vignerons et leur spontanéité. Ces quatre valeurs ont été synthétisées autour de la nouvelle signature et identité visuelle.

Des attentes fortes de la part des vignerons

Une nouvelle communication bienvenue et plébiscitée par les vignerons languedociens. « Nous attendions depuis longtemps le renouvellement de l’image des AOC Languedoc. Il faut dire que nos vins ont évolué qualitativement depuis trente ans. Les progrès sont énormes. Il nous manquait simplement les bons mots pour le dire. Or, c’est une signature dans laquelle chacun de nous se retrouve, avec un message cohérent, intelligible et partagé, que les appellation vont désormais pouvoir s’approprier » assure Alexandre They, vigneron dans les Corbières.
Voilà d’ailleurs tout l’enjeu de cette nouvelle bannière, qui vise à fédérer et créer un lien fort entre le CIVL et les appellations du Languedoc.

Une campagne digitale

Outre une nouvelle signature et identité visuelle, la campagne lancée début juin met par ailleurs en scène des vigneronnes et vignerons, photographiés façon polaroïd, dans leurs vignes ou dans leurs caves. Chacun d’eux décline différentes facettes de l’identité languedocienne : énergie créatrice, sens du plaisir, force de caractère…. « C’est une campagne simple, ludique et spontanée, très loin des campagnes institutionnelles qui sont la norme dans le monde du vin » souligne Miren de Lorgeril. 
Pour accompagner cette campagne, les outils de communication digitaux devraient eux aussi être retravaillés. « Le site web de l’interprofession sera entièrement revu et les réseaux sociaux, mis à contribution pour diffuser cette nouvelle image décomplexée » précise Marion Oury, la directrice marketing. Un film promotionnel est également en cours de finalisation.

Un investissement de 2 millions d’euros

Un budget total de 2 millions d’euros a été consacré à ce projet. Une somme conséquente qui comprend l’étude préliminaire, envoyée à 1200 vignerons, la création de la campagne elle-même et l’achat d’espaces publicitaires dans la presse spécialisée nationale.
La campagne de communication sera par ailleurs déclinée à l’export à partir de janvier 2022. « Nous nous concentrons cette année sur le marché français. Le monde se remettant à peine de la crise du Covid, l’export attendra 2022. Chaque chose en son temps », conclut Marion Oury.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici