La réglisse d’Uzès, une plante aux mille et une vertus

La réglisse d'Uzès, plante aux mille vertus

Consommée par de nombreux français, la réglisse est une plante aux racines aromatiques produite à Uzès, dans le Gard. Découverte…

Il n’y a pas d’âge pour apprécier l’intemporelle réglisse ! Cette friandise est d’ailleurs très appréciée des français, qui en consomment près de 3 kilos par an. Mais saviez-vous qu’en plus d’être une confiserie unique en son genre, c’est également une plante aux mille et une vertus ?

Des vertus thérapeutiques

Les chinois et les grecs ont été les premiers à en découvrir les propriétés thérapeutiques. Ils utilisaient les feuilles et les fleurs en décoction, afin notamment de stimuler leurs facultés intellectuelles.
La réglisse était alors déjà très prometteuse, mais d’autres propriétés lui ont été découvertes au fil du temps.
Durant l’Antiquité, les apothicaires se sont en effet intéressés aux racines pour confectionner des pâtes, des gommes ou des tisanes, afin de lutter efficacement contre les troubles respiratoires et digestifs. Les premiers médicaments étaient nés !

Mais d’où vient la réglisse ?

La réglisse est essentiellement cultivée dans le sud de la France, dans la région du Languedoc, où le temps chaud et sec est idéal pour sa production. 
Dès le XIXe siècle, en 1855 exactement, la ville d’Uzès se spécialise dans la culture intensive de réglisse et devient le premier fabricant français. Un siècle plus tard, avec l’essor des chemins de fer et des transports, le commerce de la réglisse devient florissant. Des personnes du monde entier font le déplacement à Uzès pour goûter et acheter de la réglisse, car la production est jugée de grande qualité. La ville jouit par ailleurs de sa proximité avec la faculté de médecine de Montpellier, qui commande régulièrement de la réglisse pour composer des médicaments !
Aujourd’hui encore, le Sud de la France et la ville d’Uzès en particulier, reste l’experte en matière de production de réglisse.

Secrets de fabrication

La réglisse se vend sur le marché en poudre, en extrait, en gomme ou en bâton. 
Pour obtenir un bâton de réglisse, la plante est séchée, puis la tige et la racine sont extraites. Pour former la pâte épaisse, la réglisse est mixée avec des amidons et du sirop. C’est à ce moment-là qu’elle prend sa teinte noire bien connue. L’ensemble est alors cuit lentement à 60 degrés, pour former les serpentins et les petits bonbons.

Petite anecdote

À la fin du XIXe siècle, Paul Aubrespy est le directeur d’une fabrique de réglisse fondée par son beau-père Henri Lafont en 1862 à Uzès dans le Gard.
Un jour, il aurait entendu un enfant demander à sa mère une confiserie à la réglisse, en zozotant : « Z’en veux, Maman, donne-moi z’en ! ». La marque Zan fut ainsi déposée en 1884.
En 1970, les sociétés Ricqlès et Zan fusionnent sous le nom de « Société Ricqlès-Zan » à laquelle vient s’ajouter Florent en 1975.
La marque est ensuite rachetée en 1986 par Haribo.

La région Occitanie et Sud de France, partenaires du Journal Vign'ette !
Article précédentJoël Boueilh, élu président des Vignerons Coopérateurs de France
Article suivantLe premier effervescent du monde est né à Limoux !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici