Le premier effervescent du monde est né à Limoux !

La blanquette de Limoux, premier vin effervescent au monde

Les anecdotes des AOC Languedoc !

Saviez-vous que l’AOC Blanquette-de-Limoux est traditionnellement présenté comme “le vin le plus vieux du monde” ? En effet, ce vin effervescent a été inventé à Limoux, au cœur de l’Aude, dès le Moyen Âge (soit un siècle avant le Champagne).

Un heureux hasard

L’histoire de la découverte de la Blanquette de Limoux est ainsi racontée en Languedoc :

En 1531, dans les caves de l’abbaye bénédictine de Saint Hilaire, un modeste moine constate que le vin qu’il a mis en bouteille et soigneusement bouché de liège « prend mousse ». Ce phénomène pourrait s’expliquer par un gel précoce après la mise en bouteille, puis un réchauffement brutal au printemps, qui auraient fait repartir la fermentation en bouteille. 

En outre, le Mauzac, cépage utilisé pour élaborer la fameuse Blanquette est réputé pour repartir facilement en fermentation à la lune rousse de mars, dès que les températures remontent au-dessus de 12°C. Le premier brut du monde est né, de cet heureux hasard !

La légende de Dom Pérignon

Dom Pérignon, était un moine de l’abbaye d’Hautvillers. Ses fonctions de cellérier, sorte de régisseur, englobaient les affaires courantes, la tenue des finances ainsi que la gestion du vignoble. Il se consacra ainsi durant 47 ans (jusqu’à sa mort en 1715) à la prière et à l’élaboration des vins blancs du domaine. Mais rien de sérieux n’indique qu’il soit l’inventeur du Champagne…

D’ailleurs lorsque Dom Pérignon arrive à Hautvillers en 1668, on fait déjà mention de vins effervescents en Languedoc et jusqu’en Angleterre. On peut dès lors penser que les relations étroites entre les abbayes à cette époque ont favorisé un échange d’expérience. 

A défaut d’en être l’inventeur, Dom Pérignon aurait tout de même perfectionné les techniques de champagnisation ! Des textes, des lettres ou des poèmes prouvent que Dom Pérignon était reconnu de son vivant, autant pour ses talents de vinificateur que par la qualité de ses vins.

Et dans le verre ?
L’AOP Limoux Blanquette de Limoux et l’AOP Limoux Méthode Ancestrale ont toutes deux été reconnues en 1938. La Blanquette de Limoux est fabriquée à partir du cépage traditionnel, le Mauzac. Lors de l’assemblage, 10% de Chenin et de Chardonnay sont également autorisés. « Le Mauzac est un cépage reconnaissable à son goût de pomme verte acidulée comme la Granny Smith et de poire » explique Baptiste Ross-Bonneau, sommelier indépendant. La Blanquette méthode ancestrale, est quant à elle composée exclusivement de cépage Mauzac. C’est un vin qui tire davantage sur le fruit confit avec des notes plus concentrées que la Blanquette traditionnelle. « Travaillé en maturité pour la méthode ancestrale, le Mauzac apporte un goût de tarte tatin, de pomme caramélisée, de compotée… On est sur des saveurs d’antan, qui font appel à notre âme d’enfant… C’est très régressif ! » affirme Baptiste Ross-Bonneau.
Baptiste Ross-Bonneau
www.sommelierdelacite.fr 
@baptiste_ross_bonneau
06 36 36 82 89

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici