Une consommation et des exportations de vin en net recul

La consommation de vin dans l’Union européenne devrait fortement diminuer ce trimestre en raison de la décision de fermer les bars et restaurants pour contenir le coronavirus, selon la commission européenne. Elle devrait ainsi tomber à 108 millions d’hectolitres (24 litres par habitants), soit une baisse de 8% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.
Cette baisse de la consommation entraîne avec elle une baisse de 35% des ventes de vin en volume en Europe, et de 50% en valeur.
Les exportations de vin devraient elles aussi chuter de 14% par rapport à l’année dernière. Une légère hausse des ventes de vins au détail, qui représentent 70% de la consommation, n’a pas suffi à compenser la forte baisse des restaurants.

En France, la baisse de consommation de vin, régulière depuis des années, s’est accélérée avec le confinement, a indiqué l’association Vin & Société. Selon une étude de Santé publique France, pour 65% des personnes interrogées la consommation d’alcool a été stable, pour 24% en baisse et pour 11% en hausse. Pendant les six premières semaines du confinement, la consommation de vins tranquilles a fléchi de 6% et celle de vins effervescents de 45%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici