Vins en Bag-in-Box™ : les raisons d’un carton !

Le succès du Bag-in-Box™
Le Bag-in-Box™ : ingénieux, pratique et convivial — Photo © Defotoberg / Shutterstock

Appelé outre à vin, fontaine à vin ou encore cubi par les anciens, le Bag-in-Box™ remporte la palme de l’emballage !

Ingénieux, il permet de conserver, même 8 semaines après ouverture, la qualité du vin. Conditionné sous vide, dans une poche plastique souple, le vin est à l’abri de la lumière et ne craint plus l’oxydation.
Plus non plus de risque de goût de bouchon. Ainsi conservé, le vin se prête parfaitement à une consommation dite « fractionnée », sans crainte de gaspillage. Plus besoin d’ouvrir une bouteille, avec l’inconvénient de ne pas toujours la terminer… Dorénavant, le BIB propose une consommation au verre, idéale pour déguster à son rythme et selon ses envies.

Mais son succès tient aussi à son aspect pratique : solide, léger, il est facile à manipuler et à transporter. Le BIB est ainsi particulièrement bien adapté aux repas et occasions informelles et permet une consommation « nomade » : à la plage, en camping, en pique-nique… Conditionné en formats multiples de 2 à 10 litres, il est également parfait pour les soirées où les convives sont nombreux.

Le BIB véhicule par ailleurs une image décontractée, conviviale, et séduit un nouveau public de consommateurs tout comme lui, décomplexés.

Enfin, son argument écologique retient lui aussi l’attention. Composé à 75% de papier et de carton, il est 100% recyclable et renouvelable. Compact et plus léger que le verre, le BIB a un bilan carbone minimisé, ce qui réduit considérablement les coûts de transport.
En bout de chaîne le consommateur profite forcément de cette réduction avec une offre de BIB à des prix imbattables !

Le saviez-vous ?
Le Bag-in-Box™ a été inventé par la NASA en 1955 ! Extrêmement technique, cet emballage révolutionnaire était alors destiné à contenir des huiles de moteur et des acides. Pratique et astucieux, il sera très vite détourné de son usage pour transporter du lait. Dans les années 60, les Australiens ont l’idée d’utiliser ce système pratique, et surtout hermétique, pour conditionner du vin.  En France, les premiers vins conditionnés en BIB apparaissent dès les années 80, mais jusque dans les années 90, ce mode d’emballage était encore associé à du vin d’entrée de gamme. Les années 2000 signeront l’essor du Bag-in-Box™ avec l’arrivée sur le marché des vins de cépage puis issus d’assemblage. Aujourd’hui, même les plus grandes AOC se tournent vers ce conditionnement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici