AOC Corbières, une mosaïque de terroirs

Un terroir compris entre Carcassonne, Narbonne, Perpignan et Quillan - Photo © CIVL

Avec une superficie d’environ 10 000 hectares, l’appellation Corbières est la plus grande de la famille des AOC Languedoc. Présentation…

La plus grande des appellations Languedoc

L’appellation Corbières est située au cœur du massif des Corbières, dans le département de l’Aude. Le terroir forme un quadrilatère compris entre Carcassonne, Narbonne, Perpignan et Quillan. « L’aire d’appellation s’étend sur 87 communes délimitées au nord par la basse vallée de l’Aude, au sud par la limite administrative entre les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales et à l’est par la mer Méditerranée » précise Daniel Sendrous, président du syndicat de l’appellation Corbières. Avec une superficie d’environ 10 000 hectares, c’est la plus grande appellation de la famille des AOC Languedoc.

Un vignoble particulièrement vallonné

Le vignoble s’étale sur une distance de 60 km d’ouest en est, du niveau de la mer jusqu’à 400 m d’altitude. « Les vignobles situés au sud et à l’ouest de l’appellation sont les plus hauts perchés. Ils s’arrêtent aux pieds des contreforts des Pyrénées et sont particulièrement escarpés voir accidentés par endroit. Ils sont composés de plateaux, de crêtes, de dépressions, de collines et de vallées, typiques d’un paysage de moyenne montagne. Par contre, au nord et à l’est, dans les avant-monts  de la basse vallée  de l’Aude, et le long du littoral, le relief s’élève de façon  plus régulière et douce, sur de petits coteaux » souligne le président du syndicat.

Des conditions optimales pour la vigne

Le climat de l’appellation Corbières est de type méditerranéen : chaud et sec en été avec de fortes précipitations en automne et au printemps. Deux cent jours par an, la Tramontane ou le Cers (vents froids) balayent la région. En automne et au printemps, le Marin se lève et apporte humidité et pluies. « L’appellation Corbières dispose de superbes terroirs pour la culture viticole : le climat méditerranéen, sec, ensoleillé et chaud, favorise la bonne maturation de la vigne et le vent du nord-ouest très présent tout au long de l’année et asséchant permet d’éviter des traitements excessifs  contre les maladies et les champignons souvent liées à une trop grande humidité » remarque le président du syndicat.

Reconnaissance en AOC
En 1985, les Corbières entrent dans la famille des AOC. En 2005, naissance de l’AOC Corbières Boutenac, seule appellation communale en Corbières, qui réunit aujourd’hui 28 producteurs sur 10 communes autour du massif du Pinada.

Des différences notables de climat

Du littoral à la zone montagneuse, on note cependant des différences de pluviométrie et de température. L’aire d’appellation comprend ainsi  4 grandes zones répertoriées selon leurs particularités climatiques :

  • Corbières maritimes jusqu’à 47 km du littoral avec un climat méditerranéen.
  • Hautes Corbières montagneuses avec un climat aride, chaud et sec
  • Corbières d’Alaric au nord-ouest où l’influence océanique se fait sentir.
  • Corbières centrales avec un climat très sec.

Bientôt de nouvelles dénominations Cru-Corbières ?
Le syndicat de l’appellation a lancé ces dernières années un programme ambitieux de développement, avec notamment la mise en place d’une hiérarchisation de la production. « Nous réfléchissons à mettre en place une nouvelle dénomination “ Cru-Corbières ” pour chacun des quatre terroirs identifiés et répertoriés au sein de l’appellation. Le travail est déjà en cours pour les terroirs de Lézignan, de Lagrasse ainsi que pour les vignobles maritimes. Cela permettra de valoriser et faire reconnaître les particularités de chacun » explique Daniel Sendrous, président du syndicat de l’appellation Corbières.

Une grande variété de sols

Le terroir de l’appellation Corbières est également marqué par une grande diversité de sols. « Le vignoble passe de zones de plages sableuses du bord de mer aux plaines caillouteuses de Lézignan, pour atteindre un paysage aride composé  de calcaires et de schistes, typique des hautes Corbières » souligne le président du syndicat.

Une palette de vins et de cépages

De par la palette des cépages et la mosaïque de ses terroirs, l’appellation Corbières produits des vins aux profils très variés. « Les vins varient selon les terroirs. Ils ont un profil plus salin avec une belle fraîcheur et une légère acidité sur le terroir maritime, avec une dominante de grenache. Sur les terroirs de coteaux et de moyenne montagne, le cépage  dominant  est  la syrah. Elle apporte davantage de caractère, de puissance et de matière. Mais leur point commun c’est l’élégance et la finesse » souligne Daniel Sendrous.

Une appellation éco-responsable

L’autre trait-d’union de l’appellation c’est cette volonté qu’ont les vignerons de préserver leurs terroirs. « Lors du dernier conseil d’administration, nous avons pris une mesure radicale, votée à l’unanimité : d’ici quatre ans, pour être déclaré en Corbières, chaque vigneron devra intégrer une mesure agroenvironnementale que ce soit en agriculture biologique, en haute valeur environnementale, en conduite raisonnée ou en responsabilité sociétale » explique le président du syndicat.
Ces orientations écologiques et pro environnement se rejoignent en un même objectif : « faire de Corbières une appellation éco-responsable. Plus nous fournirons d’efforts, plus nos vins seront appréciés !» conclut le président du syndicat.

Le Bio en Corbières
1245 hectares de vignes produites en Agriculture biologique
66 vignerons certifiés en Agriculture Biologique
407 hectares de surfaces en cours de conversion
16 vignerons en conversion

La HVE en Corbières
14 domaines
4 domaines et 1 cave coopérative préparent l’obtention de la certification
568 hectares de vignes certifiés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici