La Camargue, une région propice à la culture du riz

La production française de riz en Camargue
Il existe une importante production française de riz en Camargue

La famille Benoit, riziculteurs depuis 4 générations, cultive le riz à Saint-Gilles en Petite Camargue, dans le Gard. Leur marque Canavere, fait aujourd’hui référence…

Il existe une importante production française de riz en Camargue, où 18 000 hectares sont cultivés, dont 1200 de riz biologique. Il faut dire que cette région française est très propice à la culture du riz. « On y trouve de l’eau en abondance, du sel, le Mistral qui assèche et assainit les cultures et bien sûr le soleil » souligne Clarisse Benoît, responsable communication de l’entreprise Canavere.

Une trentaine de variétés

Installée à Saint-Gilles, en plein cœur de la Camargue, l’entreprise Canavere est tenue par la famille Benoît, qui cultive depuis quatre générations plusieurs variétés de riz. « Il existe près de 120 000 variétés de riz dans le monde, mais en Camargue, nous en faisons pousser à peine une trentaine. Nous cultivons notamment du riz rond, idéal pour les desserts ou les paëllas, du riz mi-long pour les risottos, du riz long et très long qui sont naturellement parfumés, mais aussi des riz complets, bruns, rouges ou noirs ainsi que du riz biologique » explique Clarisse.

Une culture exigeante

La culture du riz est un travail exigeant et demande une longue préparation du sol. « Le travail commence en hiver, sur des terres sèches qui sont labourées et nivelées pour faciliter les futurs semis et la gestion de l’eau sur les cultures. Au printemps, des rigoles sont creusées sur les parcelles. La création de cette ondulation permet à l’eau de mieux circuler » souligne la jeune fille.
Mi-avril à mi-mai, les sacs de grains de riz sont trempés 48 h dans l’eau afin de débuter le processus de germination. Le riz peut alors être semé.
Une fois cette opération effectuée, l’aiguadier va surveiller la pousse du riz et le niveau d’eau dans les parcelles. « Ce travail mené par mon père, est particulièrement éprouvant et demande une attention de tous les jours. Il faut en effet veiller sans cesse au niveau de l’eau en fonction des températures et du stade de croissance du riz, qui pousse les pieds dans l’eau et la tête au soleil. La rizière doit ainsi être recouverte de 4 à 10 cm d’eau douce pendant les 160 jours que dure le cycle du riz » remarque Clarisse Benoît.

Certification
Chaque variété de riz produite par l’entreprise Canavere porte le signe de qualité européen IGP permettant de protéger l’appellation “Riz de Camargue”. « Ce label certifie un riz cultivé selon un cahier des charges strict et dans un environnement protégé » précise la responsable communication.

Une production locale

A partir de la mi-septembre jusqu’à fin octobre, les rizières sont asséchées et récoltées. « Le riz récolté sous sa forme la plus brute est appelé riz paddy. Celui-ci va reposer et sécher dans les silos durant une quinzaine de jours, après quoi il sera séparé de son écorce, la « balle ». On obtient alors un riz complet. Pour les blanchir, les grains sont frottés contre un cône de pierre afin de retirer la fine pellicule de son qui l’entoure » précise Clarisse. De la production à la mise au conditionnement, toutes ces étapes sont réalisées dans un rayon de 30 kilomètres autour des rizières familiales.
« La rizerie où en envoie le riz afin d’être débarrassé de sa peau se situe à quelques pas des parcelles. Le riz arrive ensuite chez mon oncle, qui le conditionne avant l’expédition. Il s’agit donc d’un production hyper localisée qui nous permet une totale traçabilité et transparence auprès des clients » assure la responsable communication.

Riz de Canavere
Chemin de Mérieux
Quartier d’Espeyran
30800 Saint-Gilles
04 66 87 10 03

La région Occitanie et Sud de France, partenaires du Journal Vign'ette !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici