Le marché des vins bio ne cesse de progresser en France

Le vignoble bio français a triplé en dix ans
Le vignoble bio français a triplé en dix ans

Avec un vignoble bio français qui a triplé en dix ans et une consommation qui devrait bondir de 70% d’ici 2023, le bio est un marché extrêmement dynamique en France.

Une nouvelle étude prospective menée par l’institut britannique IWSR pour Sudvinbio, concernant l’évolution de la consommation et de la production de vins bios, indique notamment que la France s’apprête à devenir le premier pays consommateur de vin bio dans le monde ! « En 2021, la France devrait consommer deux fois plus de vin bio qu’en 2013, doublant alors l’Allemagne aujourd’hui premier pays consommateur. En 2023, elle représentera ainsi 20% de la consommation mondiale », souligne le rapport de l’institut britannique, qui suit l’évolution de la consommation de vins bio dans 157 pays.

La valeur des achats de vins bio pour la consommation à domicile en France par les ménages est de 958 millions €. Ce qui veut dire que les français dépensent presque 1 milliard d’euros dans l’achat de vins bios par an.

Les Français plébiscitent massivement le vin bio

Selon une autre étude réalisée par l’Agence Bio et OpinionWay, 56% des français ont une opinion positive sur le vin bio et 48% voudraient un plus large choix de vins bio, là où ils font leurs achats. En outre, pour près de la moitié des consommateurs, le bio est un critère de choix à part entière (41% des personnes sondées et même 50% chez les jeunes). Enfin, « les vins demeurent, en 2018, le premier poste de dépenses en denrées bio dans la restauration hors-domicile (20%), juste devant l’épicerie (19%) et les produits laitiers (17%) ».

La production de vin bio s’accélère

Face à cette demande soutenue, la production de vins bio ne cesse de progresser. De 165 millions de bouteilles de vin bio en 2013, la production française est passée à 361 millions de cols en 2018, ce qui représente une hausse +119 %. Elle devrait encore faire un bond de 70 % d’ici 2023, en passant à 613 millions de bouteilles, selon l’IWSR.
Une tendance que l’on retrouve de manière générale à l’international, précise l’étude. De l’ordre de 1,5 % en 2013, la consommation de vin bio dans le monde représentera 3,5 % du marché mondial à avec 976 millions de cols en 2023.

Le vignoble bio français s’étend

Actuellement, 12 % du vignoble français est certifié avec le label européen en agriculture biologique. Les surfaces de vignes en bio ont augmenté de 20 % entre 2017 et 2018 et atteignent 94 020 ha, contre 22 509 ha en 2007. Une tendance qui devrait se confirmer car si on ajoute les 22 % en conversion, d’ici 2023 près de 35 % du vignoble français devrait être certifié bio.

L’Occitanie représente 36% des surfaces viticoles bio françaises, soit 34.000 ha, et 7% du territoire mondial, ce qui en fait la première région productrice de vin bio tous secteurs confondus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici