AOC Languedoc : une palette de terroirs extraordinaire !

La carte des vins AOC Languedoc
La carte des vins Appellations d'Origine Contrôlée du Languedoc — Illustration © Ixelkhan pour Vign'ette

L’appellation Languedoc constitue une extraordinaire mosaïque de terroirs, de climats, de sols, de cépages et, bien sûr, de vins.

Le plus vaste vignoble du monde

L’AOC Languedoc s’étend le long du littoral méditerranéen, de la frontière espagnole jusqu’à Nîmes, en passant par les contreforts de la Montagne Noire et des Cévennes. « Avec 246 000 hectares de vigne, dont plus de 43 000 hectares classée en AOC, le Languedoc est le plus grand vignoble du monde ! » souligne Jean-Benoît Cavalier, président de l’AOC Languedoc. Le vignoble languedocien est également le premier vinoble bio de France avec 22 000 hectares de vignes bio, ce qui représente 36% du vignoble bio français et 7% du vignoble bio mondial.

Une grande diversité de sols

Une telle superficie est le théâtre d’une grande diversité de terroirs, avec, pour chacun d’eux des sols parfois très différents. En bordure de mer, les sols sont à tendance sablonneuse, calcaire ou encore argileuse. À la naissance des petites crêtes et vallées, ils deviennent alors schisteux, marneux, avec de vastes terrasses de cailloux roulés. On y trouve également des basaltes issus d’anciens volcans mais aussi des bauxites et des ruffes, qui donnent à la terre une couleur rouge particulière…

« Le Languedoc est sans doute l’une des seules régions au monde qui présente une telle diversité géologique » considère Jean-Benoît Cavalier, président de l’AOC Languedoc.

Un climat typiquement méditerranéen

En Languedoc, les contrastes sont également nombreux entre la rigueur des contreforts des Pyrénées et du Massif Central et la douceur des rives de la Méditerranée. Si le climat est généralement méditerranéen, plus on avance dans les terres plus il peut adopter des caractéristiques océaniques.  « C’est le cas notamment pour les appellations Cabardès et Limoux, situées à l’extrême ouest du territoire », précise Jean-Benoît Cavalier. Enfin, quelques épisodes cévenols peuvent également atteindre les régions peu abritées des influences maritimes. Il s’agit d’orages très violents et fortement localisés, qui s’accompagnent de pluies diluviennes. Ces intempéries sont souvent suivies de vents violent dont la tramontane, vent froid et asséchant, qui permet de prévenir les maladies de la vigne.

Des cépages nombreux et variés

Les cépages du vignoble du Languedoc sont tout aussi diversifiés. Les plus renommés sont la syrah, le grenache, le mourvèdre et le cinsault, pour les rouges. Pour les blancs, les principaux cépages sont le bourboulenc, la marsanne, la roussanne, le piquepoul, la clairette ou encore le viognier. Mais il en existe encore bien d’autres, moins connus, tels que le cot, le terret, le malbec, le chenin, le tourbat ou le vermantino. « Sans compter que les 30 dernières années ont vu la restructuration profonde du vignoble avec notamment le retour des cépages ancestraux typiquement méditerranéens, tels que le carignan, mieux adaptés aux contraintes environnementales » remarque Jean-Benoît Cavalier.

L’organisation du vignoble

Une diversité et une typicité des terroirs qu’il a fallu organiser par la mise en place d’une hiérarchisation sur trois niveaux. L’appellation régionale Languedoc, qui est aujourd’hui le socle de l’ensemble de la gamme des AOC :

  • 23 appellations sous-régionales correspondant aux différents terroirs.
  • 13 dénominations de terroir, au cœur des appellations sous-régionales.

« Aujourd’hui, une trentaine de terroirs sont en passe de devenir des “appellations” à part entière. C’est le cas notamment de certaines dénominations Languedoc comme Montpeyroux, Saint-Saturnin, Pézenas ou encore Grès de Montpellier » ajoute Jean Benoit Cavalier.

Le plus vieux vignoble du monde
Le Languedoc historique est également le plus ancien vignoble du monde !
L’Histoire du vignoble languedocien débute en effet avec les Grecs qui introduisirent la vigne au 5e siècle avant J.C. Mais la filière viticole prend réellement son essor sous l’impulsion des Romains, qui développèrent la culture de la vigne et le commerce du vin. Cette antériorité permet au Languedoc de revendiquer le plus ancien vin effervescent au monde : la blanquette de Limoux !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici