AOC Languedoc : une alliance magique entre cépages et terroirs

La carte des vins AOC Languedoc
La carte des vins Appellations d'Origine Contrôlée du Languedoc — Illustration © Ixelkhan pour Vign'ette

Le terroir, c’est la rencontre d’un sol, d’un climat et d’un savoir-faire. À ce titre, on peut dire que l’appellation AOC Languedoc a tout pour elle…

Une large diversité de sols

Adossés aux contreforts des Cévennes, nichés aux pieds des Pyrénées ou encore accrochés au massif des Corbières et de la montagne Noire, la richesse de la géologie languedocienne et la multiplicité des types de roche permettent une grande diversité des terroirs.
Les sols sont principalement constitués de calcaires et de marnes, déposés par des océans disparus. De galets roulés, ou encore d’argiles, livrés par les méandres des grands fleuves ainsi que de schistes et de grès, rescapés de montagnes effilées. On trouve également des granites réduits en sable, des basaltes issus d’anciens volcans mais aussi des bauxites, qui donnent à la terre une couleur rouge particulière… Des roches qui apportent finesse, minéralité et fraîcheur, ce qui contribue à l’expression d’une grande originalité et typicité des vins.

Un climat typiquement méditerranéen

Autre critère essentiel qui intervient dans la concentration en sucre des raisins et sur la palette aromatique, le climat. En Languedoc, il est de type méditerranéen avec pour particularité des étés très chauds et secs ainsi que des hivers doux à la pluviométrie plus importante. Situés à l’extrême ouest du territoire, les appellations Cabardès et Limoux bénéficient quant à elles, des caractéristiques du climat océanique : hivers frais et étés doux.
Quelques épisodes cévenols peuvent également atteindre les régions peu abritées des influences maritimes. Il s’agit d’orages très violents et fortement localisés, qui s’accompagnent de pluies diluviennes. Ces intempéries sont souvent suivies de vents violents dont la tramontane, vent froid et asséchant qui permet de prévenir des maladies de la vigne. Des conditions météorologiques qui sont idéales pour la culture de la vigne.

Des cépages nombreux et variés

Outre le climat les vins doivent d’abord leurs spécificités à leurs différents cépages. Ici chez eux, les cépages méridionaux sont parfaitement en adéquation avec le sol et le climat du Languedoc. Les plus représentatifs de la région sont : le carignan, le grenache noir, la syrah, le mourvèdre, le cinsault, le morrastel, le piquepoul noir et le terret noir pour les vins rouges et rosés.
Pour les vins blancs : le carignan blanc, le grenache blanc, le maccabeu, le bourboulenc, la marsanne, la roussanne, le piquepoul blanc, la clairette blanche, le rolle, le tourbat ou encore le viognier.

Un terroir dessiné par les hommes

Le patient travail d’observation et d’expérimentation des vignerons, dès l’Antiquité, permet aujourd’hui ces alliances magiques entre cépages et terroirs… Forts de cet héritage, les viticulteurs languedociens continuent de mener depuis une trentaine d’années des efforts importants de restructuration pour répondre aux exigences des consommateurs.
Certains cépages à haut rendement ont ainsi été remplacés par des cépages moins producteurs mais plus subtils et qualitatifs. Les méthodes elles-mêmes ont évolué : respect de l’environnement, travail parcellaire, assemblage et élevage des vins… Tels de véritables orfèvres, les vignerons travaillent aujourd’hui à l’élaboration des vins de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici